Influenceur breton : 

Portrait d’une jeune rennaise dynamique et inspirante.

D’où tu viens ?

Rennaise depuis 3 ans maintenant, Julie est originaire de Janzé.

Son parcours scolaire ?

Julie n’appréciait pas forcément les études, après l’obtention d’un baccalauréat filière ES. Elle se dirigea vers une école de cinéma (ESRA), sans grande conclusion. Julie va donc enchaîner sur un an à l’école MJM Graphic design, et ensuite mettre fin à son parcours scolaire et démarrer dans le monde du travail en tant que commerciale. Petite,  Julie souhaitait devenir “documentaliste animalière”, un métier qu’elle avoue avec humour être loin de son métier d’aujourd’hui.  

Le meilleur moment de ta carrière ?

Ce n’est que le début pour Julie, mais elle choisira comme meilleur moment l’obtention de son “premier bureau” grâce à de belles rencontres. Fini le travail à domicile, elle prend désormais son envol !

Le projet d’entreprise ?

Depuis l’âge de 16 ans, suite à l’arrêt de ses études, Julie enchaîne les petits boulots. Elle avoue avec humour avoir  du mal avec la hiérarchie. Très vite l’idée de lancer son entreprise est venue naturellement, sans peur.

Julie est partie du principe qu’il n’est pas nécessaire d’être très  aisée financièrement pour avoir son propre style. Passionnée de mode, elle cherchait pendant de longs moments comment s’inspirer des looks des célébrités avec des vêtements plus basiques (pas de marques). C’est à partir de cette idée que le projet “Hyloa” fut lancé.

Elle s’est lancée seule, sans réelle connaissance dans le domaine de l’entreprenariat. Elle a rencontré quelques difficultés pour lancer son projet, mais elle n’a pas lâché et a réussi à le fonder seule, et cela l’a rendu fière.

Le prochain Challenge ?

Julie est une personne qui aime les challenges, mais elle préfère vivre sereinement sans trop se projeter. Elle nous confie avec joie que de beaux projets sont en cours pour Hyloa (chut, c’est secret!).

Son inspiration pour s’habiller quotidiennement ?

Julie aime son style soit différent des autres. Son inspiration vestimentaire l’aide à prendre confiance en elle.

Sa place sur les réseaux sociaux ?

Julie ne se considère absolument pas comme « Influenceuse ». Elle a lancé son compte Instagram personnel dans la même démarche que son proje. Elle affectionne la mode, et elle voulait partager ses looks avec d’autres personnes. Très vite, Julie s’est fait contacter par des marques pour des partenariats. Suite à cette expérience, elle découvre l’envers du décors… elle n’aime pas forcément l’image superficielle qui est associée malheureusement aujourd’hui aux influenceuses. Depuis 1 an et demi, elle freine les publications sur son compte Instagram.

Cette expérience dans le monde du blogging et des influenceurs va être un atout pour son projet. Elle s’en est servie pour démarcher des influenceuses pour sa marque.

Aujourd’hui, elle avoue que Instagram lui correspond beaucoup moins.

Des conseils pour lancer son entreprise grâce aux Réseaux sociaux ?

Elle réalise que depuis le nouvel algorithme Instragram, cela devient de plus en plus compliqué. La création de contenu doit être quotidienne par exemple pour les story (une des fonctionnalités phares de l’application Instagram) ou encore pour les publications (elle essaye de poster une publication minimum par jour).

La gestion des haters sur les Réseaux sociaux ?

Elle reconnaît être une personne plus optimiste et elle essaye d’être globalement positive. Cependant, elle n’est pas naïve, Julie est consciente qu’il y a des commentaires négatifs, mais accepte le renvoi d’être critiquée car elle poste des photos.

Elle nous raconte, qu’au lancement de son projet (Hyloa), elle n’avait pas forcément les fonds nécessaires pour se payer des mannequins par conséquent elle se mettait elle-même en scène. Elle nous livre avoir reçu des commentaires négatifs et déplacés sur son physique. Le bodyshaming est une histoire courante sur les réseaux sociaux.

Sa plus grande motivation ?

Selon elle, c’est un état d’esprit, elle tient cela de ses parents.

Comment trouve-t-elle son inspiration pour la communication de son entreprise ?

Elle nous apprend que le nom de son entreprise « Hyloa » est inspirée du nom d’une ville du Brésil où elle résidait pendant la création de son entreprise. Niveau communication, elle nous confie avoir  trouvé son inspiration sur Instagram.

Le temps passé sur les Réseaux Sociaux ?

Avec la nouvelle fonctionnalité d’Instragam « Notre Activité » vous pouvez dorénavant savoir le temps passé par jour sur l’application. Julie admet être en moyenne  6 heures par jour sur l’application. Elle passe globalement de 7 heures ou 8 heures sur son ordinateur. Cette fonctionnalité est un peu angoissante pour un grand nombres de personnes.

La femme d’aujourd’hui pour Julie « C’est une femme indépendante (financièrement, psychologiquement…) qui doit se faire confiance ! »

La destination de rêve pour voyager ?

Julie hésite mais opterait pour les Maldives. Après avoir voyagé dans beaucoup de pays démunis, ses parents, lui ont transmis le goût des voyages. Nous évoquons son dernier voyage humanitaire pour l’association de sa maman. Elle nous confie que ces derniers ont forgé sa personnalité d’aujourd’hui. Julie a beaucoup voyagé dans le monde entier (Europe, Asie, …).

La question ultime de cette interview « Considère-tu le digital comme l’avenir ? »

Julie confie que répondre non serait mentir, mais elle constate un énorme paradoxe dans ce qu’elle vit au quotidien. Selon ses ressenties, le digital peut apporter du bien, mais aussi des ondes négatives.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + 1 =