La recette du Buzz parfait : un fondant au chocolat, un jean à 5€ et beaucoup de culot.

Certains le caractérisent d’imposteur, d’autres de véritable génie… Une chose est sûre, Oobah Butler a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps. La création de « fake news » lui a valu d’être interviewé dans le monde entier.

Peut-être qu’à première vue son nom ne vous dit rien, mais Oobah Butler est à l’origine d’opérations coups de maîtres qui en ont fait réagir plus d’un. Le phénomène s’est diffusé à vitesse grand V sur les réseaux sociaux. Les réactions sont nombreuses, entraînant une viralité telle, que l’ampleur de ses actions s’est répandu au-delà des frontières. Son audace et sa motivation n’ont aucune limite. Ce blogueur, contributeur au site Vice, connaît toutes les ficelles du métier et maîtrise à la perfection l’utilisation et la combinaison des outils digitaux pour faire parler de lui. Retour sur un parcours hors du commun, en trois rounds.


Round 1 : Piéger la planète food

Son premier coup de génie ? La création d’un restaurant imaginaire qui se classe numéro un sur TripAdvisor. C’est un fin connaisseur de ce site, il en connait bien tous les rouages puisque contre quelques euros, il écrivait régulièrement de fausses critiques. C’est de là que lui est venue l’idée de monter de toutes pièces un faux restaurant. Pour mettre en place sa supercherie, Oobah Butler a mis les petits plats dans les grands. Il part d’un faux concept, celui de cuisiner des plats selon l’humeur des clients. Ensuite, il achète un nom de domaine : « La Cabane à Dulwich » et publie quelques photos de plats appétissants, réalisés à partir de mousse à raser, et de pastilles pour WC.  Et hop, le tour est joué. En l’espace de six mois, la publication de faux avis a fait grimper son restaurant de la 18 149ème place à la première.   

Round 2 : Piéger la Fashion Week Parisienne

Souhaitant pousser le vice encore plus loin, Oobah Butler s’attaque dans un second temps au milieu de la mode. Obsédé par la multitude de fausses marques existantes, il jette son dévolu sur celle de « Georgio Peviani » et décide de l’incarner lors de la fashion week parisienne. Le faux designer va alors reprendre le schéma et les mêmes codes qui ont fait la réussite de sa première supercherie. Il commence par créer un site web et des cartes de visite pour appuyer sa crédibilité. De fil en aiguille, il rencontre des personnalités du milieu fermé de la mode jusqu’à éveiller l’intérêt de potentiels acheteurs. Le pouvoir des influenceurs fait grimper la visibilité de la marque de manière fulgurante. La mayonnaise prend et ce fameux Georgio Peviani relève son pari avec brio. Après avoir orchestré tout cela d’une main de maître, Oobah retrouve le VRAI Georgio Peviani, et finit par lui raconter ce lot de péripéties surprenantes.

Round 3 : Piéger la presse

« Jamais deux sans trois » l’inarrêtable Oobah frappe de nouveau, c’est au tour des médias de trinquer. Les effets de ces buzz sont très rapides et les médias du monde entier le sollicitent, avides d’en savoir plus sur ce curieux personnage. Le constat d’Oobah est le suivant : les journalistes, (tous pays confondus), posent exactement les mêmes questions. Pour pouvoir répondre à toutes les demandes d’interview, la solution était toute trouvée : avoir des sosies. Un casting, une sélection, un briefing et c’est dans la poche ! Oobah a réussi à les embobiner. De la BBC en passant par des chaînes chinoises ou australiennes, ils sont tous tombés dans le panneau. La télévision Brésilienne est même allée jusqu’à lui consacrer une émission.


Quoi qu’il en soit, une chose est sûre Oobah Butler n’a pas dit son dernier mot et fera de nouveau parler de lui, et ce, très prochainement…

Chloé Gautier, Amélie Gicquel

Sources :

https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/il-cree-un-faux-restaurant-et-devient-le-mieux-note-de-londres-sur-tripadvisor-1325550.html
https://www.ouest-france.fr/economie/hotellerie/restauration/tripadvisor-il-cree-un-faux-restaurant-londres-qui-devient-numero-un-de-la-capitale-5444100
http://www.lunion.fr/65228/article/2017-12-12/il-cree-un-faux-restaurant-et-se-retrouve-premier-sur-tripadvisor

Tags : Buzz / Buzz Marketing / Oobah Butler / Supercheries / Journalistes / Pièges / Restaurant / Fashion Week / Sosies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + un =