L’UTILISATION DE LA RECONNAISSANCE FACIALE DANS LA SÉCURITÉ


Les états et leur gouvernement utilisent depuis de nombreuses années un système de surveillance afin de sécuriser le pays. Aujourd’hui avec le déploiement des nouvelles technologies certains d’entre eux optent pour la reconnaissance faciale. Via un réseau de caméras, le logiciel permet de reconnaître une personne grâce à son visage de manière automatique. Mais est-ce une nécessité ou une atteinte aux libertés individuelles ?

La France est aujourd’hui pionnière dans l’utilisation de système de sécurité. Elle met en place dans les services de renseignements et au sein de la police de nombreux outils numériques au service de la surveillance ou encore de l’identification. Les plus connus sont : les “boîtes noires” chez les fournisseurs d’accès internet, les sondes sur les câbles sous-marins mais également les logiciels de morpho-analyse (ADN et traces de sang). Ces technologies sont également utilisées et de plus en plus démocratisées dans les espaces publics. Par exemple à Roissy, aux contrôles de sécurité chaque passager doit poser la photo de son passeport ou de sa carte d’identité sur un lecteur. Il doit ensuite passer dans un sas qui va scanner le visage et le comparer à celui du document d’identité présenté par le passager. Cette opération est réalisée par la machine en seulement 15 secondes. Gérard Collomb a récemment indiqué vouloir étendre cette technologie: “Les services de l’Etat vont analyser les données avec de l’intelligence artificielle pour être encore plus efficaces, avec une expérimentation déjà lancée dans onze départements.”

Cependant l’utilisation de cette technologie reste limitée. Elle devra en effet être autorisée par un décret pris en Conseil d’État et suite à l’avis favorable de la Commission nationale de l’informatique et libertés (CNIL).

Si la France reste prudente dans l’utilisation de la reconnaissance faciale, en Chine, il est impossible d’échapper à la vidéosurveillance. Le pays est équipé de millions de caméras qui fonctionnent à l’intelligence artificielle dont la reconnaissance faciale. Les caméras sont capables d’analyser les visages des citoyens Chinois pratiquement en temps réel et même lorsqu’ils sont en mouvement. La reconnaissance faciale permet également d’identifier l’âge, le sexe, le véhicule mais aussi certains traits physique des passants.

Cette technologie étant beaucoup plus développée en Chine, on la retrouve dans tous les activités du quotidien. La reconnaissance faciale s’immisce également dans les entreprises où les badges n’existent presque plus. Les banques se lancent aussi dans l’intelligence artificielle en équipant leurs distributeurs automatiques avec la reconnaissance faciale pour supprimer l’utilisation des cartes bancaires.

Dans une gare au nord de la Chine, même les toilettes publiques sont régulées par la reconnaissance faciale qui lutte contre l’usage intensif de papier. Si une personne essaye de prendre trop de papier, le distributeur lui proposera de revenir se servir plus tard.

L’usage de cette intelligence artificielle semble prometteur pour les commerces en Chine. En effet, le KFC situé à Hangzhou a développé une borne permettant de payer en scannant son visage et en entrant les derniers chiffres de son numéro de téléphone.

La Chine va toujours plus loin dans la reconnaissance faciale en développant également la reconnaissance de la démarche. Cette nouvelle méthode s’immisce encore plus dans la vie privée car les citoyens pourront être identifiés même lorsque leurs visages ne seront pas visibles.

La reconnaissance faciale est utilisée également pour humilier les civiles qui ne respectent pas la politique chinoise. Lorsqu’un piéton traverse un passage alors que le feu est rouge, sa photo est retransmise sur les abribus et les écrans géants jusqu’à ce qu’ils payent leur amende. La ville de Shenzen à déclaré avoir affiché sur un grand écran près de 14000 promeneurs en 10 mois et ce seulement à une intersection.

La Chine ne compte pas s’arrêter à la mise en place de millions de caméras. Depuis le début de l’année 2018 dans plusieurs villes la police est équipée de lunettes connectées avec reconnaissance faciale. Cet outil permet à la police d’identifier des suspects, des citoyens recherchés simplement en balayant la foule du regard. Les lunettes sont connectées à un fichier de 10 000 suspects identifiables en 1000 millisecondes, ainsi qu’à l’ensemble des plaques d’immatriculation. Avec la mise en place de cette technologie 33 personnes ont été arrêtées en seulement quelques jours dans l’une des villes test. Le gouvernement ne souhaite pas s’arrêter là. L’objectif à terme est d’identifier n’importe lequel des 1,4 milliards de citoyens chinois en 3 secondes.

Aujourd’hui, l’utilisation de la reconnaissance faciale est déjà très ancrée dans nos moeurs. Ce système est maintenant utilisé avec des objets de notre quotidien comme pour déverrouiller nos smartphones, ordinateur ou nos consoles mais aussi à présent dans la domotique (maison intelligente).

Cependant cette technologie s’est étendue à la surveillance et la sécurité dans les pays et notamment la Chine. Nos données sont déjà plus qu’exploitées que ce soit à des fins commerciales, ou de sécurité. Pour rappel, la liberté individuelle est le droit attribué à un individu correspondant à la liberté d’effectuer ce que bon lui semble sans risque d’enfermement. Le développement de la reconnaissance faciale ne ferait que limiter davantage ces libertés individuelles. Cette technologie est donc une atteinte au libertés individuelles. La sécurité du pays doit demeurer une préoccupation première pour chaque état mais dans le respect des droits de ses citoyens.

Tags : reconnaissance faciale, sécurité, lunettes connectées, Chine, surveillance, caméra, technologies

Article écrit par Anais Ruban et Bérénice Leblanc

SOURCES :

https://mrmondialisation.org/les-cameras-de-surveillance-a-reconnaissance-faciale-arrivent-en-france/

https://www.lesechos.fr/05/06/2018/lesechos.fr/0301699188463_comment-la-reconnaissance-faciale-s-immisce-dans-la-vie-des-chinois.htm

https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/technologie-reconnaissance-faciale-technologie-quil-faudrait-mieux-controler-72989/

https://information.tv5monde.com/info/surveillance-le-reseau-francais-intelligent-d-identification-par-cameras-arrive-242520

https://www.20minutes.fr/insolite/2217471-20180208-chine-police-equipe-lunettes-dotees-technologie-reconnaissance-faciale

https://francais.rt.com/international/47994-realite-augmentee-lunettes-reconnaissance-faciale-sont-etude-police-chinoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − 2 =