«Publicité : tout est affaire d’organisation et d’anticipation »


Vous aussi, vous avez surement remarqué que chaque année les publicitaires nous offrent une grande variété de publicité qui nous plonge dans l’actualité ? Mais vous êtes-vous déjà intéressé aux détails programmatiques qui précèdent ces publicités ?

Les évènements nationaux étant très différents d’une année sur l’autre, il  est indispensable pour les publicitaires de préparer en avance les thèmes qui seront abordés l’année suivante. Tout cela en s’adaptant aux différents modes et tendances du moment. C’est donc un travail en amont, avec une touche d’improvisation.

Qu’importe le support de publicité utilisé,  les publicitaires se basent sur le calendrier commercial de l’année à venir pour fixer les grandes lignes de leur travail. Ils se fixent dans un premier temps sur les moments forts de l’année : La Saint-Valentin, Pâques, la Fête des Mères, les vacances d’été, la rentrée scolaire, les Fêtes de fin d’année.

Après avoir défini les grandes lignes à aborder pour l’année à venir, les  publicitaires vont affiner leurs prévisions en se basant sur les événements plus ponctuels pour planifier les opérations. Des évènements tels que : les Coupes du Monde, les Euro, les Jeux Olympiques et les grands anniversaires (50 ans Disney…)

L’apparition d’une programmatique (achat et vente d’espaces publicitaires, automatisation des campagnes publicitaires en temps réel), a énormément bousculé les habitudes de communication des différentes entreprises.  Désormais, le support n’est plus à privilégier mais plutôt l’audience. Objectif ? Placer le consommateur au premier plan de la démarche commerciale.

Les différentes plateformes programmatiques se déroulent comme des enchères en temps réel, grâce à des prix, une cible et une géolocalisation, établit  par l’annonceur. Un algorithme se charge automatiquement de dénicher les meilleurs tarifs au meilleur moment pour la meilleure cible, afin de répondre aux attentes du publicitaire. Ainsi le message est délivré directement aux clients intéressés .

Afin d’assurer un bon programme et par la suite le rendre plus efficace, la récupération et l’analyse des informations clients font partie d’une des phases les plus importantes. Le but est d’utiliser ces données afin d’affiner les critères pour rendre le ciblage plus cohérent et la programmatique plus efficiente. De quoi mieux connaitre le prospect et de créer des campagnes « sur mesure ». Cette étape assure une amélioration et un plus grand impact de la campagne publicitaire.

La programmatique a pour but de répondre aux attentes des consommateurs en leur délivrant un message clair et qui les intéresse. Cela se traduit par des horaires et des chaines visés pour atteindre la cible concernée. On peut alors remarquer un changement dans la programmatique selon les différentes périodes, les chaines et l’heure. C’est comme ça que des tendances et des modes disparaissent. Comme par exemple Halloween qui est de moins en moins visible sur les médias et à la fois dans les rues le soir du 31 octobre.

On peut maintenant s’interroger sur les nouvelles modes et tendances avec l’évolution de notre société, et par la même occasion, celles que nous allons voir disparaitre comme la fête des grands-mères, très populaire à une époque. Elle a été largement relayée en arrière-plan, voir même oubliée. On ne retient plus que la fête des mères et des pères. Tout comme les publicitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 5 =