Les différents types d’influenceurs – Comment bien les choisir ?

Vous avez très certainement déjà entendu parler des #influenceurs, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les médias. Depuis peu, de nouveaux termes sont apparus ; nano-influenceur, macro-influenceur, méga-influenceur… Mais quelle est la différence entre toutes ces catégories ? Cet article devrait vous aider à y voir plus clair.

Pour commencer, un influenceur, qu’est-ce que c’est ?

La vraie question n’est pas ce que c’est mais plutôt qui ils sont. La définition exacte d’un influenceur est en réalité un individu qui, de par son statut ou son exposition médiatique, peut influencer les comportements de consommation dans un univers donné, en l’occurrence sur les réseaux sociaux et notamment Instagram. Nous pouvons également les appeler K.O.L : Key Opinion Leader de par leur force de persuasion envers leurs followers. Ils sont perçus comme de véritables leviers dans le cadre d’une stratégie marketing digital.

Vous avez tous déjà dû voir dans votre fil d’actualité des partenariats, des codes promotionnels, des placements de produits, vous avez peut-être même déjà acheté un produit à l’issu d’une photo ou d’une vidéo d’un influenceur que vous suivez sur #Instagram. Avec ses 1,5 milliards d’utilisateurs inscrits, Instagram est le deuxième réseau social le plus utilisé au monde. Il accorde une importance majeure à l’esthétique des publications ce qui est un véritable atout pour mettre en valeur les produits d’une marque. Par exemple, un influenceur catégorisé « lifestyle » peut très bien être contacté par un hôtel ou une agence de voyage afin de faire des photos qu’il publiera sur son compte en identifiant le compte Instagram de la marque. Face à des photos esthétiques et travaillées, cela peut procurer de l’envie et une possibilité par la suite de se rendre dans cet hôtel.

L’influence est dans toutes les campagnes aujourd’hui parce que nous vivons, que nous le voulions ou pas, dans une ère d’influence. Sur la toile, une image de marque, une personnalité peut se faire et se défaire en quelques secondes. Les consommateurs étant pour la plupart hyper connectés en tout lieu et à tout moment, un jeune internaute sur trois aujourd’hui choisira une marque évoquée par une recommandation ou une influence sur la toile.

Nous sommes influencés de par les personnes pour lesquels nous aimons le contenu et en qui nous avons confiance. Tout l’enjeu est là pour la marque : choisir la bonne personne qui saura mettre le produit en avant et qui suscitera de l’engagement auprès de ses abonnés. En effet, le but pour la marque est de vendre davantage en un temps court.

L’influenceur est généralement perçu comme un véritable atout pour les entreprises en quête de visibilité et de notoriété. En effet, en quelques années, le marketing d’influence digital est devenu l’outil fondamental permettant de diffuser de l’information par le biais de personnes influentes. Cela a transformé la manière de promouvoir, auprès des consommateurs potentiels, l’image et la notoriété d’un produit mode, lifestyle, sport, d’un hôtel, ou d’un service…  Chaque bon influenceur à un profil comportemental très identifiable qui lui donne un rôle légitime pouvant participer à la notoriété de la marque via sa communauté.

Récemment, la succession de polémiques au sujet des « fake followers » a accentué le doute des parties prenantes, et surtout la méfiance des consommateurs. En effet beaucoup d’influenceur achètent des followers, ce qui peut au premier abord attirer une marque, mais par la suite cela aura un effet négatif sur cette dernière car aucun engagement n’aura suivi. Les marques s’assurent désormais de collaborer avec de « vrais » influenceurs, qui sont non seulement inspirants mais surtout qui ne trahissent pas leur communauté et qui les engagent, ce qui n’est pas le cas de tous. Il faut donc être prudent et faire attention à bien observer les commentaires, les tags, les mentions d’un compte, afin d’en vérifier l’authenticité.

Les différentes catégories d’influenceurs :

De par ce « phénomène » des catégories d’influenceurs sont entrés en jeu,

  • Les méga-influenceurs avec plus d’un million de followers et un faible taux d’engagement ;
  • Les macro-influenceurs avec de 100 000 à 1 000 000 de followers, qui ont un taux d’engagement deux fois plus important que celui des Méga, et le même taux de conversion ;
  • Les micro-influenceurs avec de 10 000 à 100 000 followers qui ont un taux d’engagement trois fois plus important que celui des Méga, et surtout un taux de conversion deux fois plus important que celui des Méga ;
  • Les nano-influenceurs ont moins de 10 000 followers et un taux d’engagement trois fois plus important que celui des Méga, et surtout un taux de conversion quatre fois plus important que celui des Méga.

Le nombre de followers ne détermine pas le taux d’engagement d’un influenceur. Différentes méthodes sont possibles pour calculer le taux d’engagement. Il existe plusieurs manières de penser lorsqu’il s’agit de choisir la meilleure méthode : bien que la plupart des Social Médias Managers calculent le taux d’engagement en ajoutant les « j’aime » et commentaires, d’autres pensent qu’il serait pertinent d’ajouter le nombre de publications sauvegardées & partagées en privé. Quoi qu’il en soit, le taux d’engagement est bien plus important que le nombre de followers.

Pour conclure, une marque ne doit pas collaborer n’importe comment avec n’importe quel influenceur pour, d’une part, ne pas se décrédibiliser et pour avoir un réel impact positif sur leur stratégie de marketing digital. Il est important de bien les choisir et l’idéal est d’identifier un influenceur en affinité la marque, il doit s’approprier le produit, en être véritablement consommateur, pour délivrer un message crédible à sa communauté.

Sources :

Cet article a été écrit par Imane Mounir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + 20 =