Tout ce que vous devez savoir sur l’utilisation des filtres comme levier marketing !

Vous le savez, les réseaux sociaux sont devenus des outils de communication et marketing incontournables ! Aujourd’hui, sur ces plateformes, la réalité augmentée se démocratise et permet de créer une multitude de filtres appelés aussi lenses.

L’utilisation des filtres sur Instagram et Snapchat est devenue très courante d’un point de vue personnel, pour améliorer la qualité d’une photo ou pour ajouter un effet, une animation à un contenu. Mais saviez-vous que l’utilisation de ces filtres peut être intégrée au cœur même d’une stratégie marketing pour de nombreuses entreprises ? Les filtres à réalité augmentée sont devenus indispensables à toute stratégie digitale, pour créer une story à fort impact et pour faire parler d’une marque, d’un produit ou d’un événement.

Pourquoi et comment tirer avantage de ces outils innovants ? Quels sont les risques ? On vous dit tout ! 👉

// UN MOYEN INNOVANT ET ORIGINAL DE SEDUIRE SUR LES RESEAUX SOCIAUX 😎

Si votre entreprise est présente sur les réseaux sociaux, les filtres à réalité augmentée sont une réelle mine d’or ! Pour séduire vos clients ou prospects, et redorer votre stratégie, que ce soit sur Instagram, Snapchat ou même Tiktok.

En créant un filtre unique et original représentant votre société, vous séduisez une communauté jeune, dynamique et influente. Et en bonus, cela enrichit l’expérience de votre utilisateur qui se souviendra de vous ! La création d’un filtre en partenariat avec un influenceur est aussi une bonne stratégie pour en faire la promotion, toucher une autre audience et donc se faire connaitre ou reconnaitre davantage.

Les filtres sont aussi un moyen de se tourner vers un marketing plus “local”. En effet, les filtres peuvent être géolocalisés, ce qui est parfait si vous souhaitez atteindre les internautes d’une région précise. Pour la création d’un événement par exemple, ou l’ouverture d’une boutique.

// DYNAMISER SA STRATÉGIE DIGITALE ET FAVORISER L’INTERACTION 🔥

Créer son propre filtre d’enseigne est une occasion à ne pas manquer. Cette démarche est tout simplement un moyen assez facile qui vous permettra de toucher une communauté beaucoup plus importante qu’en publiant seulement sur votre feed Instagram ou autre réseaux sociaux du contenu de manière plus « classique ».

Que ce soit pour la notoriété de votre marque ou pour annoncer une nouvelle gamme de produits ! Avec cet outil, vous pourrez exprimer vos valeurs, vos produits et services ou même votre histoire tout en boostant votre stratégie sur les réseaux en ayant une image plus jeune et plus fun. N’oubliez pas que les utilisateurs actifs sur Instagram, Snapchat et Tik Tok sont âgés en moyenne entre 15 à 35 ans… Alors si vous avez comme objectif de conquérir des clients plus jeunes, cet outil est fait pour vous ! 

Les posts publiés avec ces filtres vous permettent d’améliorer considérablement vos interactions avec les internautes, en relayant les contenus, et donc votre e-réputation. Et une fois un filtre créé à l’effigie de votre marque ou produit, toutes les publications le mettant en scène, constituent des publicités permanentes à moindre coût.

// DES INSPIS ? 👀

La marque Off White avec la sortie d’une nouvelle paire de lunettes de soleil

Source : Chay Lazaro

Le créateur Jacquemus avec son filtre “Which Jacquemus bag am I ?”

Skoda X Le tour de France

Un jeu concours est même organisé par la marque Skoda à l’occasion du tour de France 2020  et pour leur 125ème anniversaire, en mettant en scène leur mythique bob vert. Le but est à l’aide de leur filtre proposé sur leur compte Instagram et de votre télévision, de “bober le tour”. Ce jeu était donc de filmer en story les cyclistes avec le filtre et de publier en mentionnant la marque @SkodaFrance. Si votre Bobage était conforme, vous gagniez un de leur bob en édition limitée.

On vous propose de visionner leur vidéo de lancement de challenge pour mieux comprendre !

Disney X Les internautes

Certaines marques profitent de l’utilisation des filtres à réalité virtuelle sans même bouger un doigt. C’est le cas pour la société Disney ! Vous devez tous connaître la lense de Disney “Which disney” qui a fait le buzz il y a un an sur la plateforme Instagram. Voici une illustration si ce n’est pas le cas !

Source : ITM

Ce filtre à réalité augmentée n’a pas été conçu par le groupe Disney mais par un Arno Partissimo. Instagram a accepté son filtre et dix jours après 618 000 utilisateurs se sont abonnés à son compte. De nombreuses stars se sont amusées à utiliser ce filtre comme la famille Beckham, Hailey Bieber, Tom Holland, Lionel Messi, ou encore Vanessa Hudgens. 

Ce filtre a été vu 3.7 milliards de fois, 612 millions de fois testé, et 56 millions de stories publiées. Impressionnant, non ?

PNL X Instagram

De nombreux artistes utilisent aujourd’hui des filtres de réalité augmentée pour la sortie d’un album, d’un clip ou pour tout simplement interagir avec leurs fans. C’est le cas de PNL qui a bien compris l’intérêt d’un tel outil ! Pour la sortie de leur fameux clip « Au DD », le groupe s’associe à Instagram afin de créer une expérience immersive en réalité augmentée inspirée de la vidéo.

// LES RISQUES DE L’UTILISATION DES FILTRES ? 🤔

Aujourd’hui toute sorte de contenu diffusé sur les réseaux sociaux est filtré car soumis à une politique et à des algorithmes de diffusion. Il est simple pour les applications de gérer leur exposition afin d’éviter d’éventuels risques de poursuites en cas de propagation de mauvais contenus, c’est le cas avec le shadow ban qui surveille les hashtags des publications.

Dans le cas d’une utilisation des filtres par des marques, certains peuvent modifier la couleur d’un produit et tromper le consommateur dans son choix, pire : générer de la déception à la réception de son achat. Il faut donc faire preuve de sérieux lorsqu’on créer le filtre, faire attention au message que l’on souhaite diffuser et représenter de manière la plus réaliste possible le produit lorsque celui-ci est mis en avant par le filtre.

Évitez de copier d’autres marques, l’utilisation de cet outil vous permet justement de sortir du lot et d’être créatif. Votre filtre doit coller à votre image de marque, à votre identité visuelle. Et n’oubliez pas, il faut penser avant tout à votre communauté, se demander ce qui lui plaira et ce qui la fera utiliser votre filtre !

// COMMENT CRÉER SON FILTRE OU SA LENSE SUR INSTAGRAM ? 🔎

ITW FILTRE INSTAGRAM – Thomas SERVERA

1- Peux-tu te présenter et nous expliquer ton métier ?

Hello je m’appelle Thomas Servera, j’ai 25 ans et mon métier est inexplicable et incompréhensible pour certaines personnes : Je suis créateur de filtre en réalité augmentée pour Instagram.
Mon job c’est de créer des éléments en 2D, en 3D ou même sonores; puis de les intégrer dans un univers réel, sur un visage, en réaction à du print, etc…via la caméra Instagram.

Niveau études j’ai fait un master chef de projet digital dans une école privée, donc de l’alternance en boite d’événementiel sportif PUIS chez Universal Music France, c’était vraiment cool. A côté de ça je suis passionné de musique et de créa dans sa globalité donc j’ai toujours touché à la photo, la vidéo, after effect, photoshop, un peu de 3D…Ce qui s’avère être ULTRA pratique dans ce que je fais maintenant.

2- Comment peut-on créer un filtre à réalité augmentée afin de l’utiliser sur IG ? (sur quels logiciels)

Instagram et messenger appartenant à Facebook, ils ont développé un outil qui leur est propre : Spark AR Studio.
Chaque app majeure qui permet à l’utilisateur d’utiliser des filtres AR à son propre logiciel de création;  Effector pour Tiktok (pour le moment réservé qu’à certaines régions), Lens Studio pour Snapchat, ARKit d’apple qui permet de faire des choses incroyables..

Moi j’ai un profil assez créatif plus que technique, ce qui fait que je peux avoir des lacunes si je rentre dans du code et du développement pur. Heureusement, Spark AR grâce à son interface permet de vite s’amuser et créer des projets cools et interactifs.
En ouvrant le logiciel, on tombe sur  :

  • Une partie visage ou l’on voit le rendu en direct
  • Une partie fichiers (asset)
  • Une partie scène, qui correspond à la construction, comme un système de calques
  • Un patch editor qui permet de lier les éléments entre eux et d’ajouter des mécaniques d’interactions etc…

➡️ Aperçu de l’interface

Ensuite, je passe par le Spark AR Hub pour la mise en ligne, je rajoute un titre, une icône, une vidéo d’aperçu, je choisis si je le mets sur messenger, insta, ou les deux.
Si c’est pour un client, j’envoi la marche à suivre et il doit m’ajouter de son côté, son compte IG doit être un compte business lié à une page FB.
L’algorithme de validation met une dizaine de jours à review un filtre, il y a beaucoup de règles à respecter et je suis allé jusqu’à 15 ré-upload avant que le filtre soit validé.

Il y a une très forte communauté de créateurs sur Facebook, on s’entraide et on fait de la veille c’est cool.

3- Quels sont tes tips/ ingrédients pour la création d’un bon filtre ?

C’est assez hasardeux et c’est comme tout buzz, on ne sait pas pourquoi mais ça prend…ou pas !
Je pense que le plus intelligent c’est de se mettre à la place de l’utilisateur qui va utiliser le filtre, on est tous des enfants qui voulons jouer, alors il faut faire des trucs rigolos qui touchent tout le monde.

Un bon exemple c’est le filtre “Quel perso de Disney es-tu” d’Arno Partissimo. Il a tourné partout et fini chez Jimmy Fallon.
➡️ https://www.instagram.com/p/CJY9ZbNl9b_/
C’est le combo simplicité, âme d’enfant, univers que tout le monde connaît et adore (et un peu de “j’ai envie de faire comme tout le monde pour suivre la trend”).

Moi j’aime bien faire de la veille pour coller à un débat d’internet, collaborer avec des influenceurs ou incorporer mes délires dans mes créas.
Dans mes plus cools il y a celui fait avec Lola Dubini, celui sur “pour ou contre la coriandre” (qui m’a valu des articles chez konbini), des face tattoo avec mes dessins, etc…

4- As-tu déjà créé des filtres pour une marque ? si oui, lesquels ? 

Yes tout à fait. Récemment j’ai bossé avec une super agence social media sur la création de deux filtres pour un laboratoire vétérinaire, un “Quel chat connu es-tu ?” avec des chats de la pop culture; et un filtre ou les propriétaires de chats peuvent leur montrer leur amour avec des phrases mignonnes.

➡️ https://www.instagram.com/lasantedemonchat/

J’ai aussi bossé avec une branche d’Universal Music France sur un filtre “Quel Michel es-tu ?” quand le concept était ultra trendy et pour la sortie du projet du rappeur (LeVrai)Michel. ➡️https://www.instagram.com/legendesdelachansonfrancaise/

Là, je travaille sur un jeu pour une grosse chaîne de restauration !

5- Quels sont les impacts/ ROI  directs d’une marque qui réussit à faire un bon filtre? 

Je pense que le plus intéressant c’est la viralité et l’aspect brand content, tu positionnes ta marque sur un créneau novateur et tu fais jouer les gens avec. Tu peux suivre les statistiques sur la plateforme dédiée et même faire de l’ads de ton filtre en story avec un swipe up qui ouvre la caméra.

En 2018/2019 quand spark AR était réservé à une sélection de créateurs, le seul moyen d’avoir le filtre à porter de main c’était de follow son créateur. Là c’était vraiment fou et des gens comme Jade Roche (https://www.instagram.com/ramennnnn/) ont pu gagner en popularité et en abonnés.

Un filtre reste un levier marketing, on peut le lier à un concours, du print, créer une campagne autour ou l’intégrer à un événement plus global. 

  1. Quand un filtre est mis en ligne, il est proposé à tous les abonnés du compte dans la camera, tu enrichis l’expérience utilisateur tout en fidélisant ton audience.
  2. Quand ton filtre apparaît en story, ton nom est en haut de l’écran de l’utilisateur, ce qui peut amener les gens à découvrir ta marque et s’abonner à ton compte.

6- As-tu des conseils pour une marque qui veut se lancer dans la création de filtres IG?

Faire appel à moi (https://www.thomas-servera.com)… ou avoir un pôle communication/marketing digital assez patient pour apprendre à le faire.

C’est une nouvelle façon de communiquer, de faire du brand content et d’être présent sur les réseaux sociaux. Je pense que c’est important et judicieux de se placer sur les filtres AR en tant que marque. C’est un moyen rigolo et décalé de faire parler de soi, il faut réfléchir à une idée qui sert l’image de marque et colle au branding global.

On peut créer des mécaniques de jeux, des filtres super esthétiques, placer l’utilisateur dans un autre univers…TOUT est possible !

SOURCES :

Cet article a été écrit par Léa Boumancha, Georgia Mvumbi, Rozenn Le Cocguen, Léo Gendrot et d’Alexis Le Guillouzer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 12 =