L’éco-responsabilité dans le webdesign

Dans la catégorie Graphisme & Webdesign

Biocoop montre l’exemple

Comment créer un site tout en limitant l’empreinte écologique ? Biocoop, premier réseau de magasins bio en France, a relevé le défi. A l’occasion de sa “campagne responsable” lancée en avril 2015, la marque et l’agence Fred and Farid ont construit un site dédié qui ne pèse que 3Mo. L’objectif ? Concevoir une campagne en adéquation avec les valeurs que défend Biocoop. Tout a été conçu afin de minimiser l’empreinte écologique qu’engendrerait la campagne. Les photos ont donc été bannies car trop lourdes à charger.
A la place, l’ASCII a été utilisé. C’est une norme de codage hyper légère basée sur des caractères typographiques.
Le site détaille l’ensemble des techniques et moyens utilisés pour la campagne. A savoir que les photos des affiches ont été réalisées à l’aide d’un Sténopé de 40 par 50 centimètres (dispositif optique très simple permettant d’obtenir un appareil photo), lui-même construit avec des caisses en bois. Le son a été enregistré en une seule prise et les transports les moins polluants ont été utilisés. Une campagne Twitter a été lancée en re-tweetant de vieux tweets pour en composer une histoire. L’idée ? Faire du neuf avec du vieux. Et c’est aussi possible sur les réseaux sociaux. La preuve en image :

L’hébergement du site internet se fait sur un serveur « Green » alimenté à 100% par des sources d’énergies renouvelables. Bref, le site est quatre fois moins lourd qu’un site traditionnel. Mis à part Biocoop, nous observons une émergence de l’éco-responsabilité dans le webdesign. Zoom sur cette tendance qui se développe.

L’éco-responsabilité en webdesign, c’est quoi ?

Dans la lignée de la campagne Biocoop, de nombreux acteurs se sont mis à penser mieux en agissant responsable. Des développeurs “eco friendly” aux agences spécialisées dans la conception de sites écologiques en passant par les applications mobiles vertes. Tout le monde est au rendez-vous.

“La consommation d’internet dans le monde en 2030 sera l’équivalent de la consommation de l’humanité en 2008” – Université de Dresde

Et pourtant, des réponses pertinentes s’offrent à nous. Elles sont écologiques et économiques sans pour autant mettre en péril l’esthétisme graphique.
Ryman Eco – la police la plus durable du marché créée par l’agence Grey – en est la preuve. Son mérite ? Utiliser seulement 33% de ce qu’une encre classique utiliserait à l’impression. Déjà 400 000 téléchargements sont comptés à son égard !
Pour les intéressés, vous la retrouverez gratuitement sur ce site.

L’une des réponses les plus efficientes en matière d’économie d’encre est le logiciel EcoFont. Sa conception est toute simple : il s’agit de faire des trous dans la typographie afin de réaliser des économies d’encre sans que la qualité et la lisibilité soient réduites. Ainsi, chacun peut choisir d’éditer sa typographie fétiche tout en pensant gain pour la planète et le porte monnaie.

“Chaque seconde, dans le monde, on produit et on utilise 54 cartouches d’encre” – Consoglobe

Ces démarches d’amélioration de l’empreinte écologique sont en constante évolution mais ne sont pas si nouvelles que ça. En 2014, un jeune garçon de 14 ans recommandait l’usage du caractère « Garamond » permettant de faire des économies.

Dans ce même esprit, découvrez le concept Green IT qui est un lieu de réflexion sur ces les enjeux durable et responsable du numérique.

Les motivations de l’écoconception web ne se réduisent pas simplement à la composition du site mais également au fonctionnement de celui-ci et tel est l’enjeu : les sites doivent pouvoir fonctionner sur des terminaux vieillissants, avec peu de mémoire vive et de puissance processeur.

Émergence de certifications éco-responsables

Pour valoriser et officialiser la démarche éco-responsable, différents organismes se sont alors créés :

Le Green Code Label, agréé Green Code Lab, est composé d’experts du développement durable, de la green it et de développeurs. Ce label vise à faire avancer les pratiques pour un développement plus durable et plus responsable et permet à une entreprise, pendant 2 ans, de disposer du label agréé Green Code Lab.
Le Green Code Lab a participé à la réalisation d’un référentiel de règles d’éco-conception à travers “Eco conception web, les 115 bonnes pratiques”, un livre destiné aux concepteurs et aux développeurs de sites web. Cet ouvrage a pour vocation de faire connaître les bonnes pratiques en termes de développement logiciel durable à appliquer à chaque étape du cycle de vie (conception, réalisation et exploitation) d’un site internet.

Le collectif Numérique Responsable, regroupement d’experts et d’organisations en faveur d’une conception responsable des services numériques, a développé différents outils pour faciliter le développement de leur démarche. La certification éco conception web, en collaboration avec GreenIT.fr blog d’experts et de professionnels du numérique responsable, atteste du niveau de maîtrise associée à cette pratique.

Ces deux labels, les plus emblématiques, sont aujourd’hui des références en matière d’éco responsabilité sur le web. Ils offrent un cadre et des règles afin que chacun puisse adhérer à une démarche durable et rendre ainsi l’éco responsabilité accessible à tous, il n’est donc pas nécessaire d’être un expert de ce domaine pour pouvoir limiter son empreinte écologique.

On remarque que l’éco-responsabilité est un paramètre que les entreprises, les marques prennent en compte en matière de webdesign ou de manière générale. De plus en plus d’outils et de certification se développent afin de minimiser l’empreinte écologique et de démontrer que “oui” on peut être éco-responsable en digital. A travers cette campagne, Biocoop a eu une volonté de briser les préjugés en démontrant que le web pouvait également être consommateur d’énergie.

Cet article vous a été offert par Charlotte Saunier, Lucile Martin et Estelle Morel.

Sources :

https://lareclame.fr/124229-biocoop-campagne-responsable
http://etapes.com/biocoop-fait-sa-pub-avec-une-conception-web-eco-responsable

http://www.lacampagneresponsable.fr/
http://fastncurious.fr/zoomsur/biocoop-quand-la-communication-devient-ecoresponsable.html/
http://www.e-marketing.fr/Thematique/Communication-1005/Publicite-10024/Breves/Biocoopquand-la-pub-traduit-les-valeurs-de-la-marque-252579.htm#bHTdV30e4EJ31ukg.97

http://eco-communication.ademe.fr/digital-eco-responsable/site-internet-et-blog-lesbonnes-pratiques
https://www.nuweb.fr
https://www.greencode-label.org/green-code-label/
https://collectif.greenit.fr/

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le nous savoir en postant un commentaire ! :)