LES FESTIVALS RENNAIS CRÈVENT L’AFFICHE

Dans la catégorie Graphisme & Webdesign, Un regard sur Breizh

Les affiches et la communication visuelle ont un impact fort sur le public. Les festivals rennais l’ont bien compris et essayent de se réinventer chaque année.

Les Transmusicales, Mythos, Rock’n’solex, Court métrange, Maintenant, Travelling… : autant de festivals qui touchent une large cible à chaque édition et particulièrement les jeunes. Ils découvrent tous les ans de nouvelles affiches qui rivalisent d’imagination. En effet, pour attirer les festivaliers, il faut marquer les esprits. Certaines ont l’impact escompté et font désormais partie de l’histoire culturelle de Rennes, d’autres tombent aux oubliettes une fois l’événement terminé.

MAIS QU’EST-CE QUI FAIT QU’UNE AFFICHE DEVIENT VIRALE ET RESTE ANCREE DANS LA MEMOIRE ?

Suite à une enquête auprès des jeunes rennais, 4 affiches sont sorties du lot :

1. LES TRANSMUSICALES – EDITION 2016

Le festival international de musiques actuelles rennais arrive en haut du palmarès, l’affiche des 38e Rencontres Transmusicales est celle qui a retenu le plus l’attention. Le célèbre graffeur War reconnu pour ces oeuvres monumentales à Rennes est à l’origine de cette création visuelle. Les couleurs froides dominent, le bleu et le blanc s’imposent sur la banquise. On peut y voir une colonie de pingouins dansant sur le banc de glace. La touche de jaune ravive les esprits et pointe l’ambiance. Les confettis au coeur de l’affiche font référence à la fête, l’amusement et la sympathie tant appréciés par les habitués des Trans’. Le festival a choisi de garder son identité visuelle dynamique avec de réels détails graphiques. War a signé pour la deuxième année consécutive l’affiche des Transmusicales : une image très colorée représentant un caméléon. Les pingouins de l’édition précédente ont laissé place au caméléon.

2. MYTHOS – 2017

Le festival des Arts et de la parole célèbre le langage sous tous ses angles : théâtre, musique, récit. Cette année, Mythos fait réaliser son affiche par Here we are, le design est simple et efficace. Ce Hub Créatif, basé à Rennes, a souhaité se différencier complètement des communications précédentes. Dans cette version, le nom du festival apparait comme une projection, cet effet est conçu avec la technique du glitch. Le visuel couvre l’ensemble de l’affiche et créé alors une dynamique. Sur certaines affiches, on retrouve “l’expérience est à vivre au clair” en corrélation avec l’effet nostalgique du visionnage et le caractère instantané du festival. L’interdit représenté par le – de 21 ans suscite l’excitation. Le festival a décidé de surfer sur le culte du glitch et n’a pas souhaité intégrer d’images ou de photographies à son visuel. Cette technique reflète “l’imperfection parfaite”. Un pari réussi pour Mythos puisque son affiche a été appréciée par les habitants de Rennes. Pour son 21e anniversaire, Mythos tape encore très fort.

3. ROCK’N’SOLEX – 2017

Le festival étudiant le plus ancien de France, Rock’n’Solex est en 3ème position. Réalisée à l’occasion de la 50ème édition du festival, son affiche représente un motard dessiné en flat design avec un style épuré. L’univers du deux-roues ressort encore une fois au sein de ce visuel rendant hommage au concept du festival : la course de solex. Le visuel et la charte graphique ont été réalisés par trois étudiants de LISAA. L’Institut Supérieur des Arts appliqués de Rennes a accompagné les étudiants de L’INSA dans la conception graphique de l’affiche. Ces derniers organisent bénévolement chaque année le festival. L’homme est la force de l’affiche, le travail des couleurs vives amplifie le caractère sympathique du festival. Le “Less is more” est définitivement une tendance visuelle aujourd’hui, sans trop de détails, ni d’extravagance. L’humain est au coeur de l’affiche et de l’évènement qui mise sur la convivialité chaque année.

4. COURT MÉTRANGE, AFFICHE 2014

A l’occasion de la 11ème édition du festival international du court métrage insolite et fantastique, Court Métrange relève le défi et surprend de nouveau les citadins avec ses affiches. Elles collent parfaitement à l’identité du festival, on retrouve une image travaillée à la fois dégoûtante et attirante. L’effet attirant est accentué par la présence de la couleur blanche, du corset et de la sensualité de la femme. A l’inverse, les vers de terre sortant du corset cassent l’image et les codes par le dégoût. Comme souvent, l’animal et l’humain sont au centre des affiches et reflètent le gore et l’étrange. Comme l’a précisé Steven Pravong, fondateur du festival lors d’interview, “il y a un côté répulsif et un autre attractif. Cela résume bien notre état d’esprit”. Court métrange allie fantastique et réalisme, il fait appel à l’agence Kerozen pour ses visuels. Enfin, il n’est pas le festival rennais le plus connu et pourtant il a le mérite de se faire remarquer et attire de plus en plus de monde grâce à ses affiches surprenantes !

Chaque affiche possède sa propre identité visuelle, pourtant elles ont toutes rencontré un franc succès. Les organisateurs l’ont bien compris, le design ne fait pas tout : l’univers et les valeurs propres à chaque festival restent les éléments clés d’une bonne affiche. Plus qu’un visuel, c’est surtout l’engouement et l’attachement des festivaliers à certains événements culturels qui motivent ce choix.

À L’AVENIR, QUI DU PINGOUIN DANDINANT, DES INSECTES RAVAGEURS OU DU MOTARD DE SOLEX GAGNERA SA PLACE DANS LE COEUR DES RENNAIS ?

Cet article vous a été offert par charlotte saunier, sarah Leforestier, Estelle Morel et Ophélie Lagranderie.

LES SOURCES :
https://www.lestrans.com/
http://www.courtmetrange.eu/
https://rocknsolex.fr/
http://www.festival-mythos.com/

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le nous savoir en postant un commentaire ! :)