Starbucks : pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

Dans la catégorie Graphisme & Webdesign

Si on vous dit gobelet et point vert, à quoi pensez-vous ? C’est le défi que Starbucks tente de relever à travers sa dernière campagne publicitaire.

cryptage

Nous pouvons voir sur les 6 affiches réalisées par l’agence Rai Sao Paulo, le célèbre point vert dupliqué à travers les activités possibles au sein des cafés Starbucks. On peut donc voir le logo simplifié de la marque représenté comme un jeu, mais également comme un objectif d’appareil photo ou encore avec la notification des réseaux sociaux.

[slideshow_deploy id=’712′]

 

Avec ce type de visuel, on peut également penser que la campagne se veut mystérieuse. Les titres descriptifs tels que « Starbucks and Selfie » pour l’objectif d’appareil photo, sont là pour aider les passants à la compréhension. Toutefois, on peut remarquer que la typographie de ces derniers est très discrète. On peut penser que la marque a voulu amener les passants à une réelle réflexion : une affiche est une énigme où la réponse est en bas.

Les affiches sont très pertinentes concernant la mémorisation. Ces dernières sont retenues par leur originalité notamment, qui suscite la curiosité chez les passants. Cette campagne demande une réflexion pour être réellement comprise, car il faut analyser différents éléments sur une même affiche pour en comprendre le sens (pastille verte entourée de pastilles orange et rouge = feu tricolore), mais aussi avoir la connaissance des autres affiches de la campagne. Elles ne ressemblent à aucune autres campagnes de la marque ou concurrentes, ce qui est également efficace en termes de mémorisation.

Par ailleurs, elles sont très lisibles car le concept du minimalisme est de simplifier le design au maximum, et donc très peu d’éléments composent le visuel. Néanmoins, placées dans un environnement urbain composé d’une multitude de messages publicitaires, on peut penser que l’absence de couleurs vives font passer les affiches inaperçues.

De plus, il peut se poser un problème de reconnaissance de la marque pour une partie de la population n’ayant pas l’habitude de consommer les produits au logo vert. Cette forme est polysémique et peut alors avoir plusieurs référents possibles (feu de route, symbole de validation, écologie, …). Il faut donc que les passants aient les bonnes clés de lecture afin de pouvoir déchiffrer la campagne.

L’utilisation de cette pastille verte n’est pas anodine de la part de l’enseigne, puisque son objectif à terme, en 2041, est que celle-ci devienne son unique logo. Cette démarche paraît pertinente car elle permettra d’identifier la marque dans diverses situations du quotidien, contrairement au logo actuel très sophistiqué.

[stag_image style= »no-filter » src= » » alignment= »center » url= » »]

Adopter le minimalisme dans la publicité a pour but de présenter, des messages riches de sens, avec un design le plus simple possible. Un défi que d’autres grandes enseignes comme Ikea ou McDonald’s ont également voulu relever en épurant leurs affichages publicitaires. Le minimalisme est un courant artistique né dans les années 1960 aux USA, à l’opposé du rococo et du baroque. On s’affranchit du superflu pour divulguer un message précis sans artifice. Alors minimalisme : économie maximale de moyens ou effet de mode ? Dans tous les cas, il s’agit d’une tendance très rentable !

[stag_image style= »no-filter » src= » » alignment= »center » url= » »]

Cet article vous a été offert par Marion Petit et Lucile Martin.

Sources :

https://lareclame.fr/raisaopaulo-starbucks-logo-186232
http://www.rai.com.br/site/#portfolio
http://logonews.fr/2017/10/13/cest-vendredi-starbucks-joue-logo/
http://www.maxitendance.com/2016/06/campagne-pub-ikea-dubai-comparative.html

 

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le nous savoir en postant un commentaire ! :)