EMMANUEL MACRON, BIENTÔT INFLUENCEUR ?

Brut, Youtube ou encore Twitch… Le président Emmanuel Macron exploite les nouveaux médias et les réseaux sociaux pour être entendu par les jeunes. En vue des présidentielles de 2022, le gouvernement semble dessiner les contours de sa campagne. Manipulation ou bienveillance ? Essayons de comprendre la face cachée d’une stratégie de communication politique 2.0.

WHAT DID YOU SAY ?

Qu’as-tu dit ?

On le voit au quotidien, les réseaux sociaux prennent une place de plus en plus  importante dans les campagnes politiques ces dernières années. Les médias sociaux permettent d’adresser un message ciblé à une audience géographiquement large et plutôt jeune. Ils créent un lien social de proximité, ce dont nous avons tous besoin en ces temps de crise.

via GIPHY

De Youtube à Tiktok en passant par Instagram, la stratégie de communication du gouvernement vise à intensifier les interventions du chef de l’État par des canaux non conventionnels pour transmettre des messages aux jeunes affaiblis par les conséquences de la pandémie de Covid-19, dont certains se sont éloignés des médias traditionnels. Selon l’IFOP 2019, les réseaux sociaux sont la première source d’information des 18-34 ans (45%, alors que la télévision est à 37%, la radio ou la presse écrite à 7%). L’Agence France-Presse (AFP) a déclaré que « la crise du Covid est un accélérateur de la nécessité pour les gouvernants d’aller sur davantage de terrains médiatiques ». Dès la rentrée, « il y aura une évolution dans la communication » élyséenne, a annoncé Christophe Castaner sur France Inter.

Bien entendu, à travers les aspects inhabituels de cette méthode, et en rétablissant des sujets dans tous les médias traditionnels, les activités de communication politique sur ces réseaux prennent de l’ampleur. En bref, le gouvernement ne fait que suivre l’évolution de la consommation des médias. Oui, Emmanuel Macron veut toucher de jeunes électeurs potentiels. Il s’agit désormais de passer par des influenceurs, des leaders d’opinion. Cette forme de communication permet de contourner les questions posées par les journalistes accrédités par exemple et ainsi de mieux orienter leurs entretiens. En 2019, le jeune YouTubeur Hugo Travers, créateur de la chaîne au million d’abonnés “Hugo Décrypte”, recevait Emmanuel Macron pour une interview “sans filtre”.

✅  Des avantages non négligeables…

… Comme contourner les journalistes et le temps de parole imposé 🕝

Un outil comme Twitch, ou une discussion avec des influenceurs, peuvent aussi être perçus comme moins stéréotypés, moins agressifs qu’un échange avec un journaliste sur un média traditionnel.

« En allant sur ces réseaux, les politiques se disent qu’ils vont avoir affaire à un public plus bienveillant et moins politisé. » souligne Romain Pigenel.

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, est maintenant chargé d’animer régulièrement une émission sur Twitch.

#SansFiltre: Gabriel Attal répond aux questions d’influenceurs sur Twitch

Jean Castex fut l’invité de Samuel Étienne en direct sur Twitch ce dimanche 14 mars afin de parler directement à la jeunesse. Le gouvernement peut donc communiquer plus simplement dans le but de conquérir les générations Y et Z. S’exposer sur ce type de plateforme n’est pas sans avantage. En effet, habituellement sur les plateaux de télévision ou de radio, le temps de parole des personnalités politiques est régulé par celui-ci. En direct sur Twitch, libre à Jean Castex de s’exprimer autant qu’il veut !

… L’amélioration du capital sympathie ❤️

« On va s’adresser à eux pour montrer qu’on est sensibles aux jeunes, et pour que les ‘vieux’ nous considèrent comme modernes. » décrit Philippe Moreau-Chevrolet, professeur à Sciences-Po et spécialiste en communication politique.

Ce dimanche 14 mars 2021, sur Twitch, Jean Castex a montré une image différente. Assis devant une fenêtre, sans cravate et dans le salon de Samuel Étienne. Il paraît alors plus accessible, moins « conventionnel » que lors de ses autres interventions télévisées. Mais cet exercice est réfléchi à l’avance. Il a fallu préparer le terrain afin que cet échange paraisse plus spontané, réel et convivial. Cependant, il a tout de même gardé un ton relativement académique, semblable à celui employé lors de ses autres interventions. Ennuyeux pour certains, intéressant pour d’autres, cet échange a laissé beaucoup de doutes planer, malgré que la démarche ait quelque peu dépoussiéré l’interview politique.

BUT, HOW DO THEY DO ?

Mais, comment font-ils ?

« Je me souviens ». C’est le titre d’une des dernières vidéos des YouTubeurs star McFly & Carlito. Le duo aux 6,3 millions d’abonnés a réussi le défi lancé par Emmanuel Macron : faire que cette vidéo, qui rappelle l’importance des gestes barrières dans la lutte contre le coronavirus, dépasse les 10 millions de vues. Des chiffres qui laissent rêveur l’Elysée. Le pari a été relevé, puisque la vidéo fait à ce jour plus 14 millions de vues !

« McFly et Carlito font partie des influenceurs les plus performants auprès du jeune public. Nous avions besoin de les atteindre avec un contenu ludique pour continuer de faire passer le message sur les gestes barrières. Pour atteindre cet objectif, le service communication de l’Elysée a fait entièrement confiance aux deux YouTubeurs. On leur avait promis carte blanche sur le sujet et nous avons tenu notre promesse. »

Nous avons découvert la vidéo une fois en ligne comme tout le monde », assurent les proches d’Emmanuel Macron. Et le service de communication numérique a eu le nez creux puisque la vidéo totalise aujourd’hui plus de 14 millions de vues. En échange, les jeunes YouTubeurs auront la chance de se rendre à l’Elysée pour tourner leur célèbre vidéo “concours d’anecdotes” aux côtés d’Emmanuel Macron. Le principe est simple : la célébrité invitée doit raconter une anecdote et le duo doit déterminer si elle est vraie ou fausse, et vice versa, avec des gages à la clé pour le camp perdant.  « Il faudra trouver un créneau dans les agendas du président et de McFly et Carlito mais cet engagement sera respecté », promet l’Elysée.

Notre président qui souhaitait toucher les jeunes, ne compte pas s’arrêter là.

En effet, le média numérique Brut (1,8 millions d’abonnés) accueillait vendredi 4 décembre 2020 Emmanuel Macron pour un long entretien exclusif. Le chef de l’Etat a été interrogé sur des thématiques sélectionnées via les commentaires sur les réseaux sociaux du média. Au programme : laïcité et valeurs de la République, crise sanitaire et inégalités ou encore un discours sur l’écologie. Cet entretien a également été l’occasion de répondre aux questions liées à l’actualité récente, notamment dans le contexte des violences de policiers survenues dernièrement.

Cette apparition est une première dans l’histoire de la République. La vidéo a d’ailleurs touché plus de 7 millions de jeunes sur les réseaux sociaux, sa retransmission sur les chaînes d’informations ayant quant à elle rassemblée plus de 6 millions de téléspectateurs.

« Grâce au déploiement d’un dispositif multi-plateformes avec un Facebook live retransmis sur YouTube, Twitter et Twitch, et des stories sur Instagram et TikTok, l’interview d’Emmanuel Macron a été vue par plus de 50 % des 15/34 ans en France », clame Brut dans un communiqué.

On peut se féliciter du succès de cette démarche et par exemple du succès des vidéos d’Emmanuel Macron sur l’application TikTok, mais il faut aussi en relativiser la portée, car la communication y reste très institutionnelle. Le support est nouveau, mais le message porté reste le même. Pour s’adresser aux jeunes, il ne suffit pas de changer de canal et d’entrer en conversation avec eux, encore faut-il s’adapter à leurs enjeux et développer des messages qui y répondent.

SOURCES

Cet article a été écrit par Alice Flamant, Cyrielle Bossé, Jeanne-Eloïse Guérin et Marion Plante.

Il était une fois : Le storytelling !

La situation initiale

Les prémices

Il était une fois, le storytelling. Né dans les années 1990, il n’a pas tardé à faire parler de lui. C’est un moyen de présenter votre marque en générant de la curiosité mais aussi de l’empathie. Une vidéo devient alors une véritable fenêtre ouverte sur une marque. C’est un outil marketing extrêmement efficace ! 

Dans l’histoire du storytelling, la structure narrative du discours est la base. Elle est similaire aux histoires et aux contes, comme Cendrillon ou Le Petit Poucet que nous connaissons tous. Tout ça vous rappelle votre enfance ? En fait, le but ultime du storytelling est de susciter des émotions chez le spectateur, autrement dit : vous et moi. Une technique infaillible consiste à partager des messages forts qui touchent une majorité des spectateurs. Si vous ressentez des émotions, c’est que le storytelling est réussi.

Gare à vous si vous confondez storytelling et publicité… L’un est le parfait inverse de l’autre. Le storytelling est un réel court-métrage digne du cinéma hollywoodien ! 

Évidemment, certaines marques réussissent à l’utiliser mieux que d’autres. Nike a su marquer les esprits avec l’image de la femme forte et du dépassement de soi. De son côté, McDonald’s UK avec un court-métrage animé plein de nostalgie réveillant l’enfant en chacun de nous. 

Dans la vie courante, d’autres marques l’ont déjà adopté : Intermarché, Intersport, Ikea, Amazon, Nike, Nutella, La Redoute ou encore Innocent.

Le storytelling procure des bienfaits à ne pas négliger pour la marque. Il aide à la création d’une relation fidèle et stable avec le client. La marque se remet en question, revoit ses pratiques et ses valeurs et permet aussi à la marque de raconter son histoire d’une manière unique. 

Il existe de nombreux storytelling adoptés par les marques : le récit, la mini-annonce, le customer led storytelling ainsi que le récit philanthropique. A vous de sélectionner votre favori ! 

Attaquons nous à la suite de notre récit…

L’élément déclencheur

Les embûches de la vie

Malheureusement, la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille… Il y aura toujours des lions dans la jungle. La concurrence est rude et pour y faire face, il faut se démarquer. Ce n’est pas chose facile. Baisser les bras n’est pas une solution. Le roi de la jungle ne gagnera pas cette bataille. Notre place est aussi dans cette belle jungle. Et nous allons le prouver ! 

C’est notre jour de chance, le monde évolue et le storytelling est là pour nous sauver la peau. Grâce à cette innovation sans précédent qui suscite des émotions, la communication change ! 

Mais comment s’y prend-on ? Excellente question ! Après tout, c’est en étudiant ce sujet de plus près que nous réussirons à déchiffrer la clé de son succès. 

Dès le début, nous entendons une musique impactante, très présente tout au long du court-métrage, suscitant de fortes émotions en nous. Émotions qui sont elles aussi très présentes pendant toute la durée du film, elles sont l’essence même du principe de storytelling. Ensuite, certaines marques optent pour une morale à l’issue de leur histoire. Mais d’autres préfèrent la simplicité d’un reflet de la vie, sans artifice. Une histoire, pour le plus souvent non extraordinaire, issue de moments de la vie, et ce sont justement face à ces histoires simples que le public est plus réceptif car il se retrouve et se reconnaît. C’est à ce moment que la magie opère. Nous voilà submergés par l’émotion, plongés dans l’histoire que l’on nous raconte. La musique nous entraine, les images défilent et les dialogues ne sont que secondaires voire inexistants car elles se suffisent à elles-mêmes. Et c’est ce qui rend l’histoire encore plus puissante.

Mais où se situe le produit que la marque souhaite promouvoir ? Eh bien, il peut être au centre de votre histoire, ou au contraire avoir un rôle plus subtil. Peu importe la manière dont vous le présenter, il doit être la source ou un élément déclencheur de l’émotion que vous souhaitez faire ressentir au spectateur.

À vrai dire, il existe une recette magique pour créer le storytelling parfait ! La voici ! 

Les péripéties

Le ressenti 

Le storytelling est filmé, monté et vous l’adorez ! Il ne reste donc plus qu’à le diffuser.

Interprétation et intégration

C’est seulement après avoir visionné le spot publicitaire que le consommateur va traiter et déterminer l’importance des informations délivrées par la marque. Chaque consommateur va interpréter différemment l’ensemble des messages livrés car nous vivons tous nos propres expériences (chacun sa vie comme on dit !). A l’issue de cette première analyse, les consommateurs vont intégrer et assimiler les renseignements communiqués afin d’avoir une première évaluation des produits, des services ou des comportements (ça passe ou ça casse).

Implication et facteurs d’influences

Suite à cette vague d’émotions, les consommateurs expriment leurs sentiments. Qu’allons-nous lire ? Tellement de messages positifs ou négatifs arrivent après la publication. 

Maintenant qu’ils ont visionné, interprété et intégré, il ne reste plus qu’à savoir s’ils vont s’impliquer. C’est donc à ce moment-là que le processus de décision entre en jeu. Rien de bien compliqué. Au contraire, c’est tout simplement la succession de la reconnaissance du besoin, de la recherche d’informations puis l’évaluation d’offres afin de prendre une décision finale. En d’autres termes, le consommateur va s’identifier au personnage principal, s’interroger et réfléchir avant de passer à l’acte d’achat dans le but d’arriver à une satisfaction totale (et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps).

Mais n’ayez crainte, le comportement des consommateurs peut être influencé par des facteurs culturels, sociaux, personnels ou encore psychologiques. Le responsable marketeur joue donc un rôle clé lors de la création du spot. Il doit faciliter la compréhension de la marque en stimulant les consommateurs : âge, profession, situation, personnalité du persona mais aussi ses motivations, son attitude… et bien d’autres encore.

Mémorisation

Un storytelling réussi, c’est une marque retenue par les consommateurs. Pour ça, rien de plus essentiel que stimuler les auditeurs avec des histoires et des émotions pour qu’il le mémorise. Et ça, Intermarché l’a très bien compris et a mis en ligne un spot de 3 minutes qui dénonce la malbouffe. La vidéo a connu un véritable buzz car la marque s’est intéressée aux tendances de ses consommateurs et a su transmettre de fortes émotions: amour, passion, partage. Grâce à quoi, la vidéo a ému un grand nombre d’internautes et a poussé les consommateurs à consacrer plus de temps à la marque.

La résolution

Aperçu des univers

Pour continuer le plein d’émotions, allons découvrir l’univers de plusieurs marques ! En effet, Intermarché est loin d’être la seule entreprise à utiliser le storytelling.

Voyageons du côté de la maison La Redoute, une annonce publicitaire qui exprime l’aventure d’une famille recomposée. « On n’a jamais eu autant besoin d’apprendre à vivre-ensemble », l’essentiel de la publicité se résume dans cette citation. Ce storytelling nous touche et nous donne une leçon de savoir-vivre.

C’est ensuite chez Coca-Cola que notre chemin passe. Coca cola, pionnier dans le soda et également dans le storytelling. L’entreprise nous évoque ses valeurs pour mieux réussir à conquérir leurs consommateurs. Joie de vivre et partage sont les mots-clés du message que la marque cherche à nous transmettre. Et c’est plutôt réussi !

Chez Innocent, le choix est de révéler de nombreuses anecdotes sur leurs idéologies. Une histoire de jus colorés et fun qui ravit de nombreux cœurs par les actions menées. Dans une de leurs publicités, ils montrent des petits bonnets qui couvrent chaque jus. Cette action a permis de verser un don de 0,20 € à l’association Les Petits Frères des Pauvres. 

Plus récemment, nous avons pu remarquer que le monde du sport était fort friand des publicités qui utilisait le storytelling. Les plus grandes marques se sont données à l’exercice ! Et c’est encore une fois une épreuve qu’elles ont su relever avec brio ! Nike nous fascine et nous donne l’énergie de nous affirmer, de tout donner et de reprendre confiance en soi. D’un autre côté, Adidas a plutôt misé sur la nostalgie, le partage et le courage. Un joli panel d’émotions que les marques ne sont prêtes d’épuiser !

Tous ces univers reflètent l’image que les marques souhaitent communiquer à leurs consommateurs. Bien évidemment, toutes ces publicités ont su apporter des retours plus ou moins bénéfiques. Allons voir ce que ça donne ! 

La situation finale

L’aboutissement

Chaque jour, les français passent environ 3h30 devant la télévision (selon le Centre d’Observation de la Société, en 2019). Affolant, n’est-ce-pas ? Mais alors, quels impacts pour les marques ? Le ressenti et la réaction des clients peuvent apporter joie ou malheur chez les collaborateurs de l’entreprise. En effet, les publicités utilisant le principe du storytelling ont un budget bien plus conséquent qu’une promotion plus classique, l’attitude des consommateurs va donc être très attendue et très importante pour déterminer si l’investissement de l’entreprise a bien été bénéfique.

Pour vous donner un exemple, à la suite de leur publicité, les ventes chez La Redoute se sont multipliées par 2 le mois suivant.

Fini les histoires de prix ou de promotion, faisons place à l’émotion ! 

Sources

Cet article a été écrit par Raffaella Leccacorvi, Marine Brunel, Léa Boussaad et Héléna Le Bourhis.

Marques et réseaux sociaux, une collaboration à intérêts collectifs

La plupart des personnes voit en les Réseaux Sociaux un simple moyen de communication. Pour d’autres, ils se révèlent être un réel allié, un moyen d’influence sur les internautes.

Dans les faits, des marques telles que Gucci ou Ray Ban s’associent à ces plateformes numériques (Instagram, Facebook, Snapchat) dans l’intention de créer une expérience inédite et innovante auprès de leur clientèle. 

Tu veux en savoir plus ? Scroll vers le bas ! ⬇️

LE TOP 3 DES COLLAB’ de Ray Ban à Gucci 😎

Lorsque l’on s’appelle Gucci, lancer une nouvelle collection est quelque chose de quelconque. En revanche, imaginer et se réinventer est le défi de chaque marque dans ce nouveau monde numérique. Du coup, lorsque Gucci s’associe à Snapchat, c’est le digital qui est au service de la marque et de son lancement en s’essayant à la réalité augmentée. 

À cette occasion, Gucci a lancé son filtre Snapchat où vous aurez la possibilité d’essayer en réalité augmentée l’entièreté de cette nouvelle collection et même d’acheter ! Alors pour vous, Marion a décidé de jouer le jeu… 🎬

Plus intéressant encore, les réseaux sociaux ont un réel pouvoir d’influence auprès de leurs internautes. Ce qui font d’eux des prescripteurs capables de modifier les comportements d’achats. C’est pour cela qu’Instagram a co-créé en partenariat avec The Bradery “La Boutique de Noël by Instagram” 🛍 dans le but de soutenir les entreprises éthiques et de créer une expérience de shopping inédite. Vous y trouverez une proposition diverses et variées de marques éthiques, de la cosmétique au prêt à porter !

https://thebradery.com/en/pages/la-boutique-de-noel

À l’inverse, Facebook a su démontrer qu’il était possible de lancer un produit physique même lorsqu’on est un service 100% digital. En effet, ce 16 septembre 2020, Ray Ban et Facebook ont dévoilé l’innovante et première paire de lunettes intelligentes grand public qui verront le jour durant l’année 2021. Nous en savons encore peu sur leurs fonctionnalités, la seule chose est qu’elles nous permettront d’être davantage connectés avec nos proches.

Vous l’aurez compris, au quotidien, vos réseaux sociaux préférés se réinventent et ne cessent de créer du contenu notamment grâce à la collaboration avec les marques les plus connues. C’est dans ce principe d’échange de visibilité, d’innovation et de co-création qu’ils maintiennent votre attention.

DES INTÉRÊTS COMMUNS ? 🤝

Ces dernières années, les réseaux sociaux ont pris une place importante dans la communication digitale et se sont largement répandus dans les foyers. Chaque jour Facebook compte même jusqu’à 1,4 milliard d’utilisateurs actifs.

LES RÉSEAUX SOCIAUX DÉVELOPPENT LA NOTORIÉTÉ 💬

Ils boostent la notoriété des marques et permettent de développer son image de marque tout en instaurant une relation de proximité avec ses clients et partenaires. 

Les entreprises peuvent communiquer sur leurs actualités et leurs produits, mais aussi tisser un lien avec leurs socionautes en provoquant l’échange et en dynamisant leur prise de parole. Ainsi, elles font participer les clients. Cela leur permet d’obtenir leurs recommandations et de recueillir leurs avis. Ce sont autant d’actions qui permettent aux marques d’adopter un discours plus humain et surtout de favoriser l’interactivité.

De plus, certaines de ces interactions se font directement sur la plateforme et encouragent les utilisateurs à rester sur le réseau. Likes, commentaires et  partages sont autant de KPI’s qui permettent de mesurer la notoriété et la popularité d’une marque sur les réseaux sociaux.

GÉNÉRER DU TRAFIC SUR VOTRE SITE INTERNET 🚀

Les réseaux sociaux sont une opportunité supplémentaire qui permettent aux entreprises de gagner en notoriété et de développer leur chiffre d’affaires. Pour arriver à ce résultat, il faut donner envie aux internautes de visiter son site internet. Le partage de contenus à valeur ajoutée sur les réseaux sociaux est primordial (comme les liens vers des articles de blogs, des liens web, jeux concours, annonces de nouveaux produits, de réductions…).

La page deviendra ainsi un territoire d’expression pour fédérer sa communauté autour de valeurs, de produits… Et en multipliant le nombre de liens qui renvoient vers le site, la visibilité de celui-ci va s’accroître.

RÉSEAUX SOCIAUX, UN IMPACT MAJEUR SUR LE E-COMMERCE 🤝

L’acte d’achat s’est, quant à lui, aussi modifié avec l’ascension des réseaux sociaux. Pour le consommateur, les réseaux sociaux sont devenus incontournables dans son processus d’achat. Il va lire les avis laissés par les clients, consulter les réponses des marques, regarder les tests produits effectués, être tenté par les campagnes publicitaires sponsorisées… 

Les codes ou coupons promotionnels se révèlent être une méthode efficace pour choyer et tracker le follower qui choisira soit de se déplacer en magasin soit sur le site pour profiter de l’offre. L’outil Google Analytics permettra de mesurer le trafic en provenance de Facebook d’avoir une visibilité sur l’expérience client.

L’ANALYSE SOCIAL ANALYTICS : INDISSOCIABLE D’UNE STRATÉGIE MARKETING GLOBALE 📲

Certaines données publiques comme le nombre de fans ou le nombre de likes sur les publications sont des indicateurs de notoriété qui permettent à une marque de se positionner sur le marché et se mesurer aux concurrents.

L’exploitation et l’analyse des données issues des réseaux sociaux vont permettre aux annonceurs de déterminer les contenus qui génèrent le plus de trafic, les produits qui plaisent le plus, afin d’en tenir compte pour les investissements futurs. Ainsi, les médias sociaux permettent de faire le test sur un échantillon de population et de connaître son niveau de satisfaction.

Vous l’aurez donc compris, les réseaux sociaux que ce soit Instagram, Facebook ou encore Snapchat sont de réelles opportunités pour les marques de toucher une cible plus jeune. Du fait de l’originalité des contenus, ils offrent la possibilité de communiquer avec leurs communautés d’une nouvelle façon, de montrer une image différente, loin des communications traditionnelles et ainsi étoffer leur notoriété.

Sources

Cet article a été écrit par Alice Flamant, Cyrielle Bossé, Jeanne-Eloïse Guérin et Marion Plante.