Packaging Minimaliste : Quand l’emballage se fait discret

Le packaging sert avant tout à protéger les produits. Mais il contribue également à communiquer sur l’identité de sa marque et à se différencier de ses concurrents.

Comment l’art minimal réduit les emballages à l’essentiel tout en rendant la marque reconnaissable ?

Après avoir inondé le marché avec des emballages très extravagants pendant plusieurs années, la tendance est à la simplicité. On peut remercier l’artiste designer Mehmet Gozetlik, qui a influencé le monde avec un projet nommé « Effet minimaliste sur le marché maximaliste ».

Source : mehmetgozetlik

Nous connaissons tous la formule « Less is more » et ce style est plus qu’une simple tendance : un véritable mouvement. Puisqu’elle ne touche pas seulement le web design, mais aussi l’architecture, la mode et est devenu un véritable mode de vie. Elle prend tout son sens artistique lorsqu’elle touche le packaging.

Le minimalisme simplifie au maximum les designs, il met en avant les éléments comme la couleur et la typographie. Pour mettre à nu les emballages, les palettes de couleurs neutres et nudes sont les plus dominantes. Il faut les assembler avec des formes géométriques et de l’espace. Un certain équilibre est nécessaire pour que l’harmonie soit respecté.

Cette aspiration renonce au superflu et met en avant les valeurs de la marque. On doit pouvoir reconnaître chaque marque sans incertitude. Il faut savoir conserver l’essentiel avec un ensemble de couleurs et de formes. Pour une marque qui est connue et reconnue, ça permet de la redécouvrir. Voici quelques aperçus des marques les plus connues mises à nues.

Source : mehmetgozetlik
Source : mehmetgozetlik

Réduire le design des packagings est en vogue, cependant il ne faut pas se limiter à ce style. Si vous envisagez de vous lancer, voyez plus loin. Les influences sont éphémères.   N’oubliez pas, le design d’un emballage est l’identité visuelle de votre marque.

Les grandes marques se sont lancées dans des démarches de minimalisme pour des raisons écologiques, pour éviter le sur-emballage, dans un comportement éco-responsable et de transparence. Mais est-ce un véritablement engagement ou plutôt pour se donner bonne conscience auprès des consommateurs ?

Peut-être un peu des 2 à vrai dire.
Les packagings se déshabillent pour ne laisser transparaître que la vraie valeur brute des produits. Et ça, les marques éthiques et écologiques l’ont bien compris : elles mettent en avant les caractéristiques simples et essentielles de leurs produits. La volonté des fabricants doit être authentique pour permettre une communication transparente et claire.

Source : mehmetgozetlik

L’art « d’emballer » les acheteurs est primordial. Quand on sait que la prise de décision dure moins de 30 secondes, le design est déterminant. Le consommateur est de plus en plus affecté aux changements climatiques et ce dernier devient sensible à la qualité et à l’éthique de ses achats.

On évite le trop d’informations, pour ne pas inonder les consommateurs avec des compositions qui ne les attirent plus. Le maître-mot : l’engagement, pour faciliter l’achat des clients.

Une chose est sûre, le minimalisme n’est pas prêt de disparaitre !

Sources :

Cet article a été écrit par Cyrielle Penot