Il était une fois : Le storytelling !

La situation initiale

Les prémices

Il était une fois, le storytelling. Né dans les années 1990, il n’a pas tardé à faire parler de lui. C’est un moyen de présenter votre marque en générant de la curiosité mais aussi de l’empathie. Une vidéo devient alors une véritable fenêtre ouverte sur une marque. C’est un outil marketing extrêmement efficace ! 

Dans l’histoire du storytelling, la structure narrative du discours est la base. Elle est similaire aux histoires et aux contes, comme Cendrillon ou Le Petit Poucet que nous connaissons tous. Tout ça vous rappelle votre enfance ? En fait, le but ultime du storytelling est de susciter des émotions chez le spectateur, autrement dit : vous et moi. Une technique infaillible consiste à partager des messages forts qui touchent une majorité des spectateurs. Si vous ressentez des émotions, c’est que le storytelling est réussi.

Gare à vous si vous confondez storytelling et publicité… L’un est le parfait inverse de l’autre. Le storytelling est un réel court-métrage digne du cinéma hollywoodien ! 

Évidemment, certaines marques réussissent à l’utiliser mieux que d’autres. Nike a su marquer les esprits avec l’image de la femme forte et du dépassement de soi. De son côté, McDonald’s UK avec un court-métrage animé plein de nostalgie réveillant l’enfant en chacun de nous. 

Dans la vie courante, d’autres marques l’ont déjà adopté : Intermarché, Intersport, Ikea, Amazon, Nike, Nutella, La Redoute ou encore Innocent.

Le storytelling procure des bienfaits à ne pas négliger pour la marque. Il aide à la création d’une relation fidèle et stable avec le client. La marque se remet en question, revoit ses pratiques et ses valeurs et permet aussi à la marque de raconter son histoire d’une manière unique. 

Il existe de nombreux storytelling adoptés par les marques : le récit, la mini-annonce, le customer led storytelling ainsi que le récit philanthropique. A vous de sélectionner votre favori ! 

Attaquons nous à la suite de notre récit…

L’élément déclencheur

Les embûches de la vie

Malheureusement, la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille… Il y aura toujours des lions dans la jungle. La concurrence est rude et pour y faire face, il faut se démarquer. Ce n’est pas chose facile. Baisser les bras n’est pas une solution. Le roi de la jungle ne gagnera pas cette bataille. Notre place est aussi dans cette belle jungle. Et nous allons le prouver ! 

C’est notre jour de chance, le monde évolue et le storytelling est là pour nous sauver la peau. Grâce à cette innovation sans précédent qui suscite des émotions, la communication change ! 

Mais comment s’y prend-on ? Excellente question ! Après tout, c’est en étudiant ce sujet de plus près que nous réussirons à déchiffrer la clé de son succès. 

Dès le début, nous entendons une musique impactante, très présente tout au long du court-métrage, suscitant de fortes émotions en nous. Émotions qui sont elles aussi très présentes pendant toute la durée du film, elles sont l’essence même du principe de storytelling. Ensuite, certaines marques optent pour une morale à l’issue de leur histoire. Mais d’autres préfèrent la simplicité d’un reflet de la vie, sans artifice. Une histoire, pour le plus souvent non extraordinaire, issue de moments de la vie, et ce sont justement face à ces histoires simples que le public est plus réceptif car il se retrouve et se reconnaît. C’est à ce moment que la magie opère. Nous voilà submergés par l’émotion, plongés dans l’histoire que l’on nous raconte. La musique nous entraine, les images défilent et les dialogues ne sont que secondaires voire inexistants car elles se suffisent à elles-mêmes. Et c’est ce qui rend l’histoire encore plus puissante.

Mais où se situe le produit que la marque souhaite promouvoir ? Eh bien, il peut être au centre de votre histoire, ou au contraire avoir un rôle plus subtil. Peu importe la manière dont vous le présenter, il doit être la source ou un élément déclencheur de l’émotion que vous souhaitez faire ressentir au spectateur.

À vrai dire, il existe une recette magique pour créer le storytelling parfait ! La voici ! 

Les péripéties

Le ressenti 

Le storytelling est filmé, monté et vous l’adorez ! Il ne reste donc plus qu’à le diffuser.

Interprétation et intégration

C’est seulement après avoir visionné le spot publicitaire que le consommateur va traiter et déterminer l’importance des informations délivrées par la marque. Chaque consommateur va interpréter différemment l’ensemble des messages livrés car nous vivons tous nos propres expériences (chacun sa vie comme on dit !). A l’issue de cette première analyse, les consommateurs vont intégrer et assimiler les renseignements communiqués afin d’avoir une première évaluation des produits, des services ou des comportements (ça passe ou ça casse).

Implication et facteurs d’influences

Suite à cette vague d’émotions, les consommateurs expriment leurs sentiments. Qu’allons-nous lire ? Tellement de messages positifs ou négatifs arrivent après la publication. 

Maintenant qu’ils ont visionné, interprété et intégré, il ne reste plus qu’à savoir s’ils vont s’impliquer. C’est donc à ce moment-là que le processus de décision entre en jeu. Rien de bien compliqué. Au contraire, c’est tout simplement la succession de la reconnaissance du besoin, de la recherche d’informations puis l’évaluation d’offres afin de prendre une décision finale. En d’autres termes, le consommateur va s’identifier au personnage principal, s’interroger et réfléchir avant de passer à l’acte d’achat dans le but d’arriver à une satisfaction totale (et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps).

Mais n’ayez crainte, le comportement des consommateurs peut être influencé par des facteurs culturels, sociaux, personnels ou encore psychologiques. Le responsable marketeur joue donc un rôle clé lors de la création du spot. Il doit faciliter la compréhension de la marque en stimulant les consommateurs : âge, profession, situation, personnalité du persona mais aussi ses motivations, son attitude… et bien d’autres encore.

Mémorisation

Un storytelling réussi, c’est une marque retenue par les consommateurs. Pour ça, rien de plus essentiel que stimuler les auditeurs avec des histoires et des émotions pour qu’il le mémorise. Et ça, Intermarché l’a très bien compris et a mis en ligne un spot de 3 minutes qui dénonce la malbouffe. La vidéo a connu un véritable buzz car la marque s’est intéressée aux tendances de ses consommateurs et a su transmettre de fortes émotions: amour, passion, partage. Grâce à quoi, la vidéo a ému un grand nombre d’internautes et a poussé les consommateurs à consacrer plus de temps à la marque.

La résolution

Aperçu des univers

Pour continuer le plein d’émotions, allons découvrir l’univers de plusieurs marques ! En effet, Intermarché est loin d’être la seule entreprise à utiliser le storytelling.

Voyageons du côté de la maison La Redoute, une annonce publicitaire qui exprime l’aventure d’une famille recomposée. « On n’a jamais eu autant besoin d’apprendre à vivre-ensemble », l’essentiel de la publicité se résume dans cette citation. Ce storytelling nous touche et nous donne une leçon de savoir-vivre.

C’est ensuite chez Coca-Cola que notre chemin passe. Coca cola, pionnier dans le soda et également dans le storytelling. L’entreprise nous évoque ses valeurs pour mieux réussir à conquérir leurs consommateurs. Joie de vivre et partage sont les mots-clés du message que la marque cherche à nous transmettre. Et c’est plutôt réussi !

Chez Innocent, le choix est de révéler de nombreuses anecdotes sur leurs idéologies. Une histoire de jus colorés et fun qui ravit de nombreux cœurs par les actions menées. Dans une de leurs publicités, ils montrent des petits bonnets qui couvrent chaque jus. Cette action a permis de verser un don de 0,20 € à l’association Les Petits Frères des Pauvres. 

Plus récemment, nous avons pu remarquer que le monde du sport était fort friand des publicités qui utilisait le storytelling. Les plus grandes marques se sont données à l’exercice ! Et c’est encore une fois une épreuve qu’elles ont su relever avec brio ! Nike nous fascine et nous donne l’énergie de nous affirmer, de tout donner et de reprendre confiance en soi. D’un autre côté, Adidas a plutôt misé sur la nostalgie, le partage et le courage. Un joli panel d’émotions que les marques ne sont prêtes d’épuiser !

Tous ces univers reflètent l’image que les marques souhaitent communiquer à leurs consommateurs. Bien évidemment, toutes ces publicités ont su apporter des retours plus ou moins bénéfiques. Allons voir ce que ça donne ! 

La situation finale

L’aboutissement

Chaque jour, les français passent environ 3h30 devant la télévision (selon le Centre d’Observation de la Société, en 2019). Affolant, n’est-ce-pas ? Mais alors, quels impacts pour les marques ? Le ressenti et la réaction des clients peuvent apporter joie ou malheur chez les collaborateurs de l’entreprise. En effet, les publicités utilisant le principe du storytelling ont un budget bien plus conséquent qu’une promotion plus classique, l’attitude des consommateurs va donc être très attendue et très importante pour déterminer si l’investissement de l’entreprise a bien été bénéfique.

Pour vous donner un exemple, à la suite de leur publicité, les ventes chez La Redoute se sont multipliées par 2 le mois suivant.

Fini les histoires de prix ou de promotion, faisons place à l’émotion ! 

Sources

Cet article a été écrit par Raffaella Leccacorvi, Marine Brunel, Léa Boussaad et Héléna Le Bourhis.

Comment utiliser Tik Tok pour vendre ?

Avec le confinement, tout le monde a entendu parler de cette application : Tik Tok. S’il y a encore un an, beaucoup ne s’intéressaient pas cette plateforme, aujourd’hui presque tout le monde l’a sur son smartphone. En effet, en avril dernier, Tik Tok a connu un record de téléchargement avec 2 milliards de téléchargements en seulement un trimestre !

Lancée en 2016 et spécialisée dans la création et le partage de courtes vidéos de 15 secondes, Tik Tok permet à ses utilisateurs de danser, faire du playback, et surtout de relever des challenges. Cette plateforme attire de plus en plus les marques qui désirent promouvoir leurs produits ou services auprès des nouvelles générations. Elles y voient un moyen de communiquer et de créer du contenu en vidéo de manière plus “libre” et créative.

L’application qui à ses débuts semblait être plutôt destinée aux millennials, est désormais de plus en plus utilisée par d’autres tranches d’âge. Ce qui explique pourquoi il est devenu intéressant pour les marques d’utiliser la plateforme pour communiquer et vendre. De nombreux groupes se sont déjà lancés, comme Amazon, Levi’s, McDonald’s ou même TF1.

Les influenceurs sur Tik Tok : Comment les marques nouent des partenariats sur ce réseau social

Certaines marques optent pour l’utilisation du marketing d’influence en collaborant avec des personnalités sur Tik Tok appelés également Key Opinion Leaders. 

Comme sur Instagram, Youtube ou encore Snapchat, les marques sont souvent prêtes à payer très cher pour voir leurs produits entre les mains d’influenceurs suivis par le plus grand nombre. Comme sur tous les réseaux sociaux, plus un influenceur aura une grande communauté sur Tik tok et donc un grand nombre de followers, plus les entreprises devront offrir une rémunération importante pour un partenariat. Le plus intéressant pour une entreprise est de proposer des partenariats avec des influenceurs ayant une communauté aux centres d’intérêts en lien avec ses produits.

Quels sont les stars Tik Tok les mieux rémunérées ?

Voici le classement d’après Forbes, en décembre 2020 : 

  1. Addison Rae Easterling (73M d’abonnés)
  2. Charli D’Amelio (plus de 100M d’abonnés)
  3. Dixie D’Amelio (47M d’abonnés)
  4. Loren Gray (50,3M d’abonnés)
  5. Josh Richards (24M d’abonnés)

Au top du classement : Addison Rae, l’influenceuse la mieux rémunérée sur Tik Tok, on estime son chiffre d’affaires à 5 millions de dollars pour l’année dernière.

La Tiktokeuse a rejoint la plateforme en 2019 et s’est fait connaître pour ses talents de danseuse. Très rapidement grâce à sa notoriété elle obtient ses premiers contrats pour des partenariats avec différentes marques comme Reebok ou Daniel Wellington. En juillet 2019, la star devient la principale porte-parole mondiale d’American Eagle et anime son propre podcast sur Spotify. Le même mois, elle se lance dans la cosmétique en développant sa propre marque de beauté en partenariat avec la start-up Madeby.

Vendre ses produits par l’intermédiaire de Tik Tok et augmenter sa visibilité

Aujourd’hui de nombreux produits sont vendus par l’intermédiaire de Tik Tok. Si vous êtes une entreprise, il est intéressant de vous créer un compte Tik Tok pour représenter vos produits et services et en faire en quelque sorte une page vitrine animée qui vous fera de la publicité comme les autres réseaux sociaux.

On voit notamment beaucoup de vendeurs de produits importés de Chine (dropshipping) qui utilisent Tik Tok pour montrer les objets, générer de l’intérêt, tout en prenant soin de donner aux utilisateurs toutes les informations nécessaires pour l’achat des produits. Il faut rappeler que la communauté Tik Tok, qui est principalement de la “génération Z”, est très réceptive à certains types de produits. En effet, les produits qui arriveront à susciter l’intérêt des adeptes de l’application sont généralement ceux orientés vers le loisir et les contenus distractifs : produits liés à la mode, au make up, gaming, nourriture mais aussi les services tels que la réservation de restaurants par exemple.

Vous pouvez aussi mettre à profit votre profil Tik Tok pour valoriser des produits digitaux : des ebooks que vous avez rédigés vous-même, des prestations de conseil que vous proposez à vos clients, des formations, etc.

Pour résumer, vous pouvez tout vendre sur cette plateforme, mais plus vos produits et votre contenu seront adaptés au public Tik Tok, plus vous vendrez. 

Mais concrètement, comment faire connaître ses produits sur Tik Tok ?

Grâce à la publicité sponsorisée :

Aujourd’hui, Tik Tok met à disposition plusieurs options pour les marques qui veulent utiliser les annonces publicitaires. Il existe plusieurs formats publicitaires qui dépendent du moment d’utilisation : à l’ouverture de l’application, le visionnage d’une vidéo, participation à un hashtag challenge ou bien encore filtres et lenses.

“Brand Takeover”

Quand vous ouvrez l’application, ce type d’annonce  apparaît directement en plein écran. Ce format publicitaire a une durée maximum de 5 secondes. Elle peut prendre forme d’une vidéo, d’une image mais aussi d’un GIF. L’annonce est souvent liée à la une marque ou à un “Hashtag Challenge”. Le nombre d’affichage de cette publicité pour chaque utilisateur, ne pourra pas être supérieure à quatre par jour.  

‘’In-Feed Ads”

La deuxième forme publicitaire se nomme “In-Feed Ads”. Elle permet aux différentes marques d’insérer leur propre publicité en plein écran directement dans le fil d’actualité “Pour toi” des utilisateurs. La vidéo peut durer jusqu’à 60 secondes et contient généralement un “Call To Action” pour en savoir plus, acheter immédiatement ou télécharger l’application.

“Branded Hashtag Challenge”

Le “Hashtag Challenge” consiste à relever des défis en créant du contenu à partir d’un hashtag. Celui-ci est très utilisé sur la plateforme par ces utilisateurs et est à l’origine de la notoriété et la montée en puissance de Tik Tok. Si une marque souhaite créer un hashtag challenge, alors elle peut décider de sponsoriser le hashtag pour augmenter sa visibilité. La bannière de publicité du hashtag sera affichée dans la section « Découvrir » de la plateforme, avec toutes les modalités du challenge. 

Cela va augmenter la visibilité et inciter les utilisateurs à s’engager et participer davantage aux différents challenges proposés par la marque. Afin que le challenge soit une réussite absolue, collaborer avec des “Key Opinion Leaders”, augmentera l’impact du mouvement.

“Branded Effects”

Comme Instagram, Snapchat etc., la plateforme a remarqué que ses utilisateurs apprécient énormément les jeux et les effets en réalité augmentée. Elle a donc décidé de créer une nouvelle tendance en proposant aux marques de bénéficier d’un nouveau format interactif avec les utilisateurs. C’est plus exactement le “Branded Effects”, qui permet aux marques de partager de nouveaux filtres pour que les utilisateurs puissent jouer avec via des expressions faciales, des postures corporelles et des combinaisons de mouvements. Il existe plusieurs formats différents pour que les marques réalisent des campagnes ludiques.

L’objectif principal de ce nouveau format est d’augmenter sa visibilité et de générer un taux d’engagement grâce au divertissement produit.

En 2020, Tik Tok peut devenir votre allier et vous aider à vendre et gagner en visibilité tout comme les autres réseaux sociaux. Cependant, n’oubliez pas que cette plateforme a ses propres codes et qu’il faut s’y conformer pour espérer atteindre un large public.

Sources

Cet article a été publié par Léa Boumancha, Georgia Mvumbi, Rozenn Le Cocguen, Léo Gendrot et d’Alexis Le Guillouzer.

La publicité interactive, un atout dans l’industrie publicitaire

La publicité interactive est un concept mis en place à la fin des années 90. Théorisé et décrit en détail notamment par le Journal de la publicité interactive (en anglais, the Journal of Interactive Advertising). Ce journal a été créé à l’automne 2000 aux Etats-Unis. Au départ, ce support revêtait une dimension officielle puisque c’était le Département de la publicité, des relations publiques et du commerce de détail de la Michigan State University qui l’éditait. Aujourd’hui, c’est l’American Academu of Advertising qui contrôle ce journal.

Les origines de la pub intéractive

Dès 2000 justement, à l’aube de la création de ce journal, les rédacteurs proposent une définition de la publicité interactive : « c’est la présentation et la promotion payées et non payées de produits, services et idées par un sponsor identifié par le biais de moyens de médiation impliquant une action réciproque entre consommateurs et producteurs » *

Un point commun semble concilier les supports dits interactifs: ils nécessitent une source électrique puisqu’ils demandent à l’utilisateur d’agir avec le contenu proposé, à l’aide d’outils (télécommande, stylet, …) ou de la voix, de la vue, du toucher etc. Ce mode opératoire peut se faire en physique. Par exemple en centre commercial, en salle d’exposition, en conférence mais il s’observe également et avant tout sur internet. L’ultra-connectabilité de notre environnement offre un espace remarquable pour se servir sans complexe de la publicité interactive. Nous sommes donc bien au-delà d’un support télévisuel ou audiovisuel. Il s’agit d’une étape supérieure s’articulant sur une dimension technologique grandissante, bien que la base, celle d’une industrie publicitaire sociétalement bien ancrée, soit essentielle à ce qui nous anime aujourd’hui.

Théoriquement, une pub interactive se doit de faire vendre un produit, au même titre qu’une pub dite « classique ». Cela signifie donc que le support théorique en place correspond globalement à celui utilisé par les publicitaires traditionnels. Nous savons que la publicité telle qu’elle a été utilisée ces dernières décennies est un concept qui globalement fonctionne bien. Il apparaît donc logique de considérer comme entendable le fait d’utiliser la publicité traditionnelle comme support efficace. En somme, l’interaction doit nous apporter, au-delà de l’efficacité, de l’efficience, c’est à dire le fait d’obtenir un résultat similaire voire supérieur, à moindre coût.

Ses avantages

L’avantage de la pub interactive, c’est de permettre une souplesse au niveau du contenu et sur la manière de diffuser ce contenu. En effet, une mauvaise coordination d’une pub « classique » peut s’avérer fâcheuse dans le temps. Grâce à l’interactivité d’une publicité, il est possible d’en moduler rapidement son fond et sa forme. De surcroît, la communication peut s’avérer meilleure et la nouveauté peut être mieux appréhendée. Il paraît sensé aux yeux d’un consommateur de considérer qu’un nouveau produit soit diffusé par un support moderne (voire nouveau lui aussi).

Un autre avantage se situe dans l’implication personnelle même du potentiel client. Le fait d’être impliqué dans la découverte d’une nouveauté peut paraître très séduisant. En outre, le principe d’y apporter derrière des contributions (remarques, commentaires, avis) rend le client acteur de sa propre consommation.

Enfin, un dernier atout semble essentiel à la bonne compréhension du principe d’interactivité. C’est que ce type de support présuppose derrière une forte interaction sociale entre le consommateur et le producteur (ou le fournisseur potentiel).

Ses inconvénients

Au niveau des inconvénients, deux paramètres sont à prendre en compte. Un premier paramètre, pragmatique s’il en est, concerne le coût et le temps de mise en place. Car si le produit présenté est inédit, original ou peu commun, il sera important de bien cibler son action. C’est important de bien saisir ce paradoxe puisqu’il s’agit justement de cibler une potentielle clientèle, en ciblant en amont son support. La difficulté peut se situer dans l’identification et l’analyse du produit que l’on souhaite présenter.

Un second désavantage, abstrait celui-ci, se place sur le plan de la représentation de l’objet ou du service concerné. Effectivement, il y a lieu de croire qu’un marché dit « créatif » sera valorisé par un support publicitaire lui-même créatif. En revanche, la marge de manœuvre est limité lorsque la créativité peut devenir une forme de bruit qui perturbe la pertinence des messages voulus vers les consommateurs, lorsque le marché présente un produit brut ou simple. Il s’agit éventuellement d’une prise de risque que de vouloir miser sur l’originalité et l’interactivité lorsqu’il s’agit de promouvoir quelque chose d’assez linéaire.

Pour conclure

La publicité interactive est un nouvel outil pour créer du contenu publicitaire. L’interaction, caractéristique propre à ce dispositif, permet aux consommateurs d’être acteur face à la publicité. Cela permet une meilleure attention et compréhension de la publicité. En effet, la publicité interactive donne des retours sur investissements plus que prometteurs. Elle montre également qu’elle sera de plus en plus présente au fils des années.

*« the paid and unpaid presentation and promotion of products, services and ideas by an identified sponsor through 1 mediated means involving mutual action between consumers and producers ».

Sources :

Cet article a été écrit par Adrien Laurent

Publicité sur Instagram : on vous explique tout


Avec plus d’un milliard d’utilisateurs mensuels sur Instagram en 2018, cette plate-forme ne cesse de se réinventer et s’est imposée comme LE réseau social incontournable. L’application s’est lancée dans une démarche commerciale en 2015 en s’ouvrant à la publicité : une réelle opportunité pour les annonceurs de promouvoir leurs marques.

Nous sommes partis à la rencontre des influenceurs rennais, Glenn Vigouroux et Juliette Kitsch afin de décrypter ces nouvelles méthodes publicitaires…

Lire la suite de « Publicité sur Instagram : on vous explique tout »