ÊTRE (RE)CONNU SUR LES RÉSEAUX, UNE NOUVELLE SOURCE DE REVENU

En se réveillant, en mangeant, au travail, dans la rue… Il ne se passe plus un instant sans que l’on ne soit confronté à une publicité, un placement de produit ou une promotion. Aussi innocentes et parfois même inaperçues puissent-elles êtres, les publicités envahissent notre quotidien à tous. Les réseaux sociaux font partie intégrante de notre vie, et on peut constater, depuis quelques années, la naissance de nouveaux intervenants qui font la promotion des marques via différentes plateformes comme Instagram, Facebook, Youtube.. : les influenceurs.

Qui sont les influenceurs sur les réseaux sociaux ?

Un influenceur est, par définition, une personne qui est suivie et est un relai influençant les pensées et consommations d’une communauté, avec une finalité marketing. Il est donc possible à tout individu avec un compte sur les réseau sociaux de le devenir, on peut même remarquer certains internautes devenus influenceurs malgré eux, en postant une vidéo, une photo qui fait le buzz, un tweet relayé par une star, et qui profitent de cette notoriété soudaine pour créer une réelle agence marketing via leur smartphone en citant des marques, en faisant des placements de produits ou en proposant des codes promo qui leur permettent de générer des revenus, d’obtenir des produits gratuits, des invitations à des événements ou même des emplois. Certains posts peuvent rapporter à l’internaute plus de 1000€.

D’une vie étudiante à une vie de business man

On peut prendre l’exemple d’@UrbanLePharaon, un étudiant en Master Communication Digitale qui pendant ses débuts sur Twitter, a fait le buzz grâce à un post qui a été retweeté et cité par Dwayne Johnson en personne. À la suite de ce Tweet, cette notoriété d’un jour lui a permis de d’être remarqué par plusieurs marques dont il a ensuite pu faire la promotion à sa façon. Parmis ces marques on peut retrouver notamment Les Produits Laitiers, ou Netflix, pour qui, il est apparu lors d’événements privés comme la venue des acteurs de la série La Casa De Papel pour la promotion de la série en France.

Photo prise par @UrbanLePharaon (à gauche de la photo) lors de la soirée d’avant-première de la saison 3 de la série Netflix La Casa de Papel à Paris le 15 juillet 2019.

Outre @UrbanLePharaon, nombreux internautes se sont fait remarqués par le public et les marques et cela à des échelles différentes. En débutant par des post innocent sur un réseau social, comme Norman, Cyprien, Squeezie sur YouTube. On peut aussi retrouver parmi ces influenceurs les personnes
profitant d’une notoriété qu’ils ont déjà sans les réseaux, comme les personnages de télé-réalité, mannequins ou humoristes. Ils postent des vidéos les mettant en scène avec des produits envoyés par certaines marques avec des codes promotionnels à proposer, ou des démonstrations d’utilisation sur Instagram ou Snapchat.

On l’a dit, tout le monde peut devenir influenceur, mais comment se lancer ?

Avant de se lancer en tant qu’influenceur, il est primordial de bien définir ses objectifs et les limites de son projet. Et pour se faire, il faut suivre 5 étapes clé.

La première étape consiste à définir son concept. Cette étape est décisive pour la suite. Elle consiste en effet à définir le sujet et la ligne éditorial à utiliser sur les différents réseaux, sous lequel se rejoindra sa communauté. Les possibilités de sujet sont multiples, de la mode au food en passant par l’agriculture, tous les sujets sont permis.

La seconde étape pour devenir un leader d’opinion sur les réseaux sociaux est de définir une cible susceptible d’être intéressés par leurs créations. Il est important pour les influenceurs d’avoir une réflexion de ciblage d’audience.

Il est important d’avoir des followers sur ses réseaux,
mais encore faut-il les fidéliser c’est tout l’enjeu de l’étape trois de comment devenir un influenceur. Il est important d’instaurer une certaine proximité avec
leurs abonnés sur tous les réseaux sociaux afin de
perdurer dans le temps.

Pour cette quatrième étape, c’est son statut juridique qu’il faut définir. En effet, pour se lancer en tant qu’influenceur, il existe plusieurs possibilités. Tout d’abord, la solution préconisée est de se lancer en tant que Freelance, c’est la solution la plus simple car elle présente moins de démarches administrative que les autres statuts. Cependant, cette solution impose un plafond de chiffre d’affaire annuel de 70 000 € en tant qu’influenceur.  La seconde solution consiste à créer une société (EURL ou SASU). Cette solution présente l’avantage de ne pas avoir de plafond de revenus, et de protéger son patrimoine personnel.

L’étape ultime…

La cinquième et dernière étape est d’établir des partenariats avec des marques afin de développer une autre sorte de contenu. Afin de se faire repérer par une marque il est nécessaire d’avoir une communauté qui les intéresse et qui convient à son activité commerciale. Ainsi les marques proposent aux influenceurs des codes promo, des produits et des services à présenter et à diffuser sur leurs plateformes. Pour encadrer au mieux cette relation professionnelle, il est nécessaire de l’encadrer avec un contrat de partenariat commercial. Il est important de créer une structure juridique adaptée au statut d’influenceur du web.

Selon le contenu qu’ils proposent, les influenceurs peuvent obtenir des contrats d’artiste (participation au tournage de vidéo organisée par la marque et publication sur les réseaux par la suite), d’artiste-interprète (s’ils jouent un rôle dans une vidéo) ou encore un contrat de mannequin (s’ils présentent au public, directement ou indirectement par reproduction de leur image sur tout support visuel ou audiovisuel, un produit, un service ou un message publicitaire).

Un bénéfice pour les entreprises

Jessica Thivenin,une star de la téléréalité avec 4,8 M d’abonnés, qui fait de la publicité pour une marque de parfum.

En 2019, Être Influenceur sur les réseaux sociaux est un métier qui a su se faire une place sur le marché de la publicité.
Aujourd’hui, Plusieurs marques préfèrent passer par les influenceurs pour la publicité de leurs produits que par les médias traditionnels (tv, radio…).
On pourrait se demander pourquoi faire sa promotion de produit auprès des influenceurs ?

Les campagnes d’influences sur les réseaux sociaux pour une marque sont d’une efficacité non négligeable ! D’où le fait de choisir un bon canal de communication intermédiaire entre la marque et sa cible.

Les influenceurs sont des personnes qui se sont fait connaître sur les réseaux sociaux grâce à leurs lifestyles (ou autres). Ils ont su se créer une communauté d’abonnés qui éprouvent un sentiment de confiance envers eux. Les marques proposent aux influenceurs d’être l’intermédiaire entre eux et leurs cibles. Les marques vont donc faire appel à ces géants des réseaux sociaux pour être ambassadeur de leurs produits. Et ce sur les réseaux sociaux comme Instagram, twitter, Snapchat, Facebook et YouTube. Ils vont donc faire la promotion du produit en question auprès de leurs abonnés.

Les influenceurs sont de très bon communicants qui maîtrisent les codes des réseaux sociaux. Ils savent l’heure idéale de la journée à laquelle il faut faire des publications, ils sauront quels mots employer pour convaincre leurs abonnés. N’oublions pas que ces derniers ont tendance à vouloir s’identifier à leurs idoles. Notons que la rémunération d’un influenceur varie en fonction de son nombre d’abonnés. Avec un compte de 50K followers sur Instagram le tarif varie entre 250£ et 750£ par publication.

Être influenceur, un statut qui a du bon…

L’une des caractéristiques les plus bénéfiques dans le métier d’influenceur est que leur passion est au centre de leur activité. Entre mode, beauté, lifestyle ou encore sport, c’est grâce à leur centre d’intérêt que les influenceurs sont rémunérés et ont un job à plein temps ! Vivre de sa passion n’est pas donné à tout le monde. Un avantage qui n’est pas négligeable dans une société où le travail n’est pas une partie de plaisir pour certains… 

Aujourd’hui, 70% de marques, passent par des influenceurs sur Instagram afin de faire la promotion de leurs produits ou de leurs services, une promotion qui a un coût et pas de moindre… Certains influenceurs (ayant une certaine « quantité » de followers) ont une rémunération parfois très impressionnante, qui peut atteindre jusqu’à cinq chiffre par mois. En plus de travailler dans un domaine qui leur plaît, les influenceurs tirent profit de ce statut pour évoluer dans leur carrière professionnelle.

Certains surfent sur la vague, en développant ou en créant leur marque, leur entreprise. Par exemple, Nabilla Benattia, suite à son apparition dans les Anges de la Téléréalité, a bénéficié d’une ascension fulgurante. Celle-ci, a créé sa marque de cosmétique Nab Cosmetics rebaptisé Nabilla Cosmétics. Une évolution professionnelle qui n’aurait sans doute pas abouti sans son statut d’influenceur. 

Un changement de vie en quelques clics

Parfois, la folie des influenceurs s’emporte et devient un vrai sujet de société. En 2018, l’humoriste Josh Ostrovsky alias « Fat Jew » a lancé une cagnotte participative afin d’aider Kylie Jenner à devenir milliardaire. Une action ahurissante pour certains et normale pour d’autres…

La fortune de la jeune femme s’élevait à 900 millions de dollars. Fat Jew a déclaré au pure player Page Six : « il est inadmissible qu’elle n’atteigne pas le milliard en étant si près du but. Je ne peux pas rester les bras croisés face à cette injustice. J’ai décidé d’utiliser ma plate-forme et ma voix pour aider. » Suite à ça, les internautes ont joué le jeu et Kylie Jenner est devenue milliardaire. Pas très éthique tout ça…

Pour en revenir à la question initiale, “être (re)connu sur les réseaux, une nouvelle source de revenu ?”. Nous conclurons que se démarquer sur les réseaux peut être, dans la société actuelle, une nouvelle source de revenu accessible à tous. Un coup de buzz, peut parfois engendrer un changement de vie tant au niveau professionnel qu’au niveau privée.

Cependant, le statut d’influenceur nécessite des précautions surtout concernant sa vie privée. En effet, tout étaler sur les réseaux sociaux peut engendrer des conséquences (visibilité dans la rue, jalousie, haters…), des
conséquences aussi professionnelles qui peuvent toucher les marques partenaires de chaque influenceur (un tweet bad buzz…).

Sources :

Cet article a été écrit par Emma, Joy et Jéremy

Les réseaux sociaux : un coup de boost dans une vie

téléphone réseaux sociaux applications

Les réseaux sociaux comptent plus de 3 milliards d’utilisateurs actifs dans le monde entier. Ils prennent une place prépondérante dans la vie des individus. Entre médias sociaux, vie privée et vie professionnelle, il n’y a qu’un pas… Certains tirent profit de cette évolution : retrouver une famille, développer son entreprise ou encore lancer une carrière.

Les réseaux sociaux peuvent donc avoir un impact très important dans la vie réelle de chaque individu. Les médias sociaux ont facilité les conditions d’expression, ils permettent des actions collectives. L’espace public est donc ouvert à toutes les catégories sociales.

Le lundi 12 août dernier, Loïc, un adolescent de 17 ans, lance un appel sur Instagram. Son but? Retrouver sa petite sœur biologique, un pari fou car l’adolescent n’avait aucun contact depuis des années. Le jeune homme a été séparé, il y a 10 ans, de ses frères et sœurs lors de son adoption, dans le Nord de la France. Loïc adopté à 8 ans, cherchait à savoir d’où il venait après de multiples recherches auprès des institutions spécialisées, en vain…

Il lance un appel à l’aide sur Instagram. Sa vidéo, pleine d’émotion, a été vu plus d’un million de fois et reçu des centaines de messages d’internautes. Un élan de solidarité qui ne s’arrête pas là. « Je ne fais pas ça pour être populaire, je veux juste retrouver ma petit sœur » assure le jeune homme au journal Le Parisien.

Loïc auteur de de l'appel sur instagram
Loïc, 17 ans, lance un appel sur Instagram pour retrouver sa sœur.

Un appel qui change une vie 

Le samedi de la même semaine, Loïc déclare sur les réseaux « J’ai une bonne nouvelle, j’ai retrouvé ma petite sœur ! ». Sa petite sœur, Marie-Anaïs 16 ans, qui vit en Bretagne, est tombé sur le message poignant de son grand-frère.  « C’est sûr c’est elle, je lui ai posé des questions sur notre mère, sur l’assistante sociale qui nous suivait… » confie-t-il au Parisien.  Grâce au pouvoir des réseaux sociaux, notamment Instagram, Loïc a pu reprendre contact avec une partie de sa fratrie, dans le but, un jour, de se retrouver à nouveau. Le lycéen souhaite surfer sur cette “popularité” naissante pour créer sa chaîne Youtube afin d’aider d’autres personnes qui sont dans le même cas que lui.

Les réseaux sociaux sont également un moyen pour révéler de nombreux talents. Partagé, liké, retweeté… Peu importe le réseau, lorsqu’une vidéo, un post, ou une photo devient virale, elle est retrouvée sur chacun de ces réseaux. Les réseaux sociaux peuvent donc lancer des carrières via des partages LinkedIn originaux, des vidéos de passionnés de chant, danse etc. Ces partages ont permis récemment à une humoriste d’être révélée au grand public : Inès Reg.

Inès Reg, la montée en puissance

Les réseaux sociaux ont d’autres pouvoirs tout aussi forts, impactant notamment le point de vue professionnel. Un exemple bien parlant connu de beaucoup d’utilisateurs des réseaux sociaux : le buzz de l’humoriste Inès Reg. Inès Reg est une jeune femme de 27 ans originaire de Grigny dans l’Essonne. Elle a marqué les esprits au Marrakech du rire 2019. Mais le 21 août, elle sort une vidéo qui va changer à jamais sa carrière d’humoriste. Sa carrière a débuté avec un beau coup de pouce du Jamel Comedy Club, mais l’humoriste a fait le buzz fin août 2019 en publiant une vidéo où elle joue une dispute avec son conjoint Kevin et hurle “quand est-ce que tu vas mettre des paillettes dans ma vie Kévin ?”

Cette vidéo a fait plus de 3 millions de vues et a fait le tour de nombreux réseaux. Son côté naturel et fun a tout de suite fait d’elle la protégée des internautes qui se sont automatiquement identifié à elle. Depuis, la jeune artiste a annoncé une tournée nationale où elle fait salle comble. Sa carrière est officiellement lancée.

Ines Reg paillettes Kévin sketch
La vidéo “des paillettes dans ma vie” d’Inès Reg postée sur Instagram devenue virale.
Affiche spectacle Inès Reg spectacle
Affiche du spectacle d’Inès Reg

Sa vidéo a créé un tel engouement qu’elle a été obligée de déposer sa marque afin d’éviter les reproductions. Depuis cette vidéo, de nombreuses marques ont copié le slogan de la jeune humoriste pour les reproduire sur des objets tels que des t-shirts, sweats.. La fameuse phrase a également servi sur des publicités de marques comme Interflora, Leroy Merlin, ou encore les restaurants Au Bureau. Son slogan a également été détourné lors de manifestations contre le réchauffement climatique.

Du positif, mais pas que…

Nous avons pu voir que les réseaux permettent de nombreuses choses assez positive. Mais il faut faire attention lorsque l’on veut poster une publication dans le but de se faire connaître, cela peut entraîner ce que l’on appelle un “bad buzz”. Il suffit parfois de peu pour qu’un internaute s’offusque et qu’il embarque avec lui des millions d’autres personnes et créer une communauté des “haters”. 
Dans le cadre professionnel, cela peut aller jusqu’à l’appel au boycott de la marque. Dans ce cas-ci, il peut y avoir de nombreuses conséquences au niveau du chiffre d’affaires de l’entreprise concernée ou encore sur sa longévité sur le marché.

Mais, côté personnel, le bad buzz a d’autres conséquences. En effet, lorsqu’un internaute se voit recevoir de nombreuses remarques négatives, cela peut plus ou moins l’affecter. Les internautes ne se rendent pas compte de ce que peut engendrer leurs paroles sur les réseaux sociaux et ont tendance à être plus facilement critique lors d’une discussion virtuelle. Une personne plus ou moins fragile peut voir sa vie détruite au point de penser à s’ôter la vie. Ce fût le cas en mai 2019, où une jeune malaisienne, qui était plutôt fragile psychologiquement, a mit fin à ses jours suite à un sondage qu’elle avait posté sur Instagram. Elle avait en effet demandé si elle devait mettre fin à ses jours. A 69%, les internautes ont voté pour la mort, pensant qu’elle serait incapable d’effectuer cet acte.

Pour conclure

Les réseaux sociaux ont un pouvoir très puissant que nous avons sans doute sous-estimé à leur lancement. Certains ont réussi à débuter une carrière professionnelle, d’autres ont utilisés ces réseaux pour un côté plus personnel, mais qui a été tout aussi efficace. Malheureusement, cela ne marche pas à tous les coups, certains tentent de se faire un nom ou de faire passer un message, mais en vain. A partir du moment où l’on poste une publication, on ne sait pas quelle incidence elle aura, on prend donc le risque d’une incidence positive tout comme négative.

Sources :

– rtl.fr – 08 septembre 2019 – Qui est Inès Reg, l’humoriste qui a mis des paillettes dans sa vie grâce à Internet ?

Elle.fr – 27 août 2019 – Qui est Inès Reg l’humoriste qui a fait le buzz

– Le Parisien – 5 octobre 2019 – Le phénomène Inès Reg un conte de fée pailleté

– France Info – 15 mai 2019 – Réseaux sociaux : une jeune Malaisienne se suicie après un sondage Instagram

– Le Parisien – 16 août 2019 – Loïc, adopté, lance un appel pour retrouver sa petit soeur

Cet article a été écrit pas Emma Alein et Céline Gaches