#ZOOM 3 : Auchan, le bad buzz de l’été !

Dans la catégorie Buzz marketing

Qui n’a jamais entendu parler de BUZZ Marketing ? Cet ensemble de techniques marketing qui visent à utiliser des phénomènes de buzz pour entre autre promouvoir un produit lors de son lancement. Mais il peut aussi prendre une autre tournure : le BAD BUZZ !

Auchan, enseigne de grande distribution depuis 1961 en a été victime en août 2017.
Le distributeur français est reconnu comme le précurseur de l’hypermarché discount dans son pays et est particulièrement à l’aise sur les questions de crosscanal et de digitalisation.

D’autant qu’Auchan axe depuis deux ans sa communication sur les jeunes (moins de 35 ans). Qui dit nouvelle cible ? Nouveau claim ! Fini le « Vivons mieux vivons moins cher », place au «Et vous la vie vous l’aimez comment ?» Une promesse qui conserve sa signature qu’elle incarne depuis plus de 30 ans : être une marque ancrée dans la vie des gens.

[stag_image style= »no-filter » src= »http://www.letendanceur.bzh/wp-content/uploads/2017/10/22835312_10213350624672419_1813016154_n.png » alignment= »center » url= » »]

L’histoire de ce bad buzz a commencé sur Twitter avec le post d’une internaute relayant le nouveau sac cabas « Hourra! J’ai la carte de crédit de mon mec ». Dès sa distribution dans les enseignes Auchan, les internautes ont dénoncé le sexisme du produit.

Celui-ci représente une femme au look rétro, enthousiaste et libre : une référence à l’ancienne égérie de Moulinex ? Osé et démodé !

La twittosphère s’empare de l’erreur marketing d’Auchan et réagit de façon virulente : « @AUCHAN_France sinon le sexisme ça va bien? @MarleneSchiappa on fait quoi pour le sexisme ordinaire et le paternalisme lubrique dites? », « De là à dire que toutes les femmes sont vénales et entretenues, il n’y a qu’un pas ! », « Et ma CB, j’irai la faire flamber ailleurs désormais @AUCHAN_France».

La Secrétaire d’Etat, a pris parti à son tour sur cette affaire : « 1907 : les femmes mariées peuvent disposer librement de leur salaire, Juste un siècle et une décennie de retard…».

Face à cette communication de crise, Auchan a immédiatement retiré les sacs cabas de ses enseignes en affirmant que “le message se voulait humoristique”. Des excuses ont été adressées aux journalistes et à l’internaute à l’origine du buzz. Mais est-ce suffisant ?

[stag_image style= »no-filter » src= »http://www.letendanceur.bzh/wp-content/uploads/2017/10/22782294_10213350633552641_2123473962_n.jpg » alignment= »center » url= » »]

Morale de l’histoire :
Une maladresse de la part de la marque, un décalage générationnel… Inévitablement, l’impact a été immédiat face à une clientèle hyperconnectée. Auchan peut oublier le second degré sexiste !

Dommage, le distributeur a privilégié un étouffement rapide de l’affaire. Il aurait pu saisir cette opportunité pour transformer ce phénomène en un BAD BUZZ profitable, en rebondissant avec un cliché sur les hommes.

Et pour vous ? Le cas Auchan, une stratégie réfléchie ou un flop marketing ?

Cet article vous a été offert par Anaïs, Klara, Malory & Olivia

SOURCES :
http://www.lci.fr/france/en-cours-hourra-j-ai-la-carte-de-credit-de-mon-mec-le-bad-buzz-du-sac-auchan-surtwitter-2061980.html
http://www.20minutes.fr/societe/2120523-20170823-auchan-sacs-juges-sexistes-retiresmagasins
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/auchan-vend-un-sac-hourra-j-ai-la-carte-de-credit-de-mon-mec-puis-le-retire_1936839.html

Vous avez aimé cet article ? Faîtes le nous savoir en postant un commentaire ! :)